Nous avons assisté à une démonstration du Project Ariana de Razer au CES, un système de projection qui transforme votre salon en univers de jeu vidéo. Une expérience époustouflante mais pas dénuée d'interrogations.

La démonstration n’aura duré que quelques minutes, mais rarement une séquence de jeu vidéo aura paru si intense. Au début, pourtant, tandis que le professionnel de Razer installé au centre d’une reproduction de salon typique tentait de survivre dans l’univers de Shadow Warrior 2, le scepticisme était de rigueur. Certes, son interface de jeu s’illumine en fonction des couleurs affichées à l’écran à chaque projection ou coup spécial. Mais le résultat n’a rien de révolutionnaire ou de particulièrement impressionnant.

La donne change quand la démonstration entre dans sa véritable phase : le salon entier se transforme en espace géant de projection du jeu. L’écran, pourtant grand, paraît soudain minuscule : on y voit seulement maintenant les mains du héros en vue subjective. Ses bras, eux, apparaissent au-delà des contours de l’écran, sur le mur qui l’entoure. Le jeu envahit ainsi littéralement la pièce pour une immersion garantie.

Reste toutefois à savoir si une telle extension de l’univers virtuel ne nuit pas à la concentration du joueur, qui pourrait être distrait par ce qui se passe autour de l’écran s’il n’est pas, comme c’était le cas ici, un professionnel imperturbable chargé d’enchaîner les démonstrations toute la journée.

Le Project Valerie, toujours signé Razer, propose le même genre d’expérience à une échelle plus modeste, avec 3 écrans de PC portable alignés horizontalement. 4K, bien entendu.

project-valerie

Partager sur les réseaux sociaux