Une équipe japonaise travaille sur une méthode de réalité augmentée qui permet de projeter sur les vêtements des motifs et de les voir s'adapter parfaitement aux mouvements de la personne.

Comment montrer aux clients ce dont ils auraient l’air avec d’autres vêtements ? Alors qu’Amazon travaille sur un miroir magique qui modifie l’image reflétée, le laboratoire Ishikawa Watanabe de l’Université de Tokyo travaille sur un autre concept, probablement plus simple à mettre en œuvre mais au résultat tout aussi prometteur.

L’idée est d’utiliser des techniques de projection cartographiée, ou « projection mapping », pour projeter sur le vêtement (ou n’importe quel type d’objets déformable) une image adaptée à son relief. C’est ce type de techniques que l’on retrouve dans des scénographies de sons et lumières, lorsque des bâtiments sont habillés d’une nouvelle texture, ou dans le projet RoomAlive de Microsoft, basé sur le Kinect. Mais pour obtenir un grand niveau de réalisme, la difficulté est d’être très réactif aux modifications du relief.

Les chercheurs japonais ont donc mis au point un système qui quadrille la surface avec une grille infra-rouge, et qui détecte alors la moindre déformation à une vitesse de 1 000 images par seconde. L’image à projeter est immédiatement recalculée pour être déformée conformément à la grille scannée, ce qui permet de donner l’illusion que le vêtement incorpore l’image animée qui est perçue par l’œil humain. Il devient alors possible d’imaginer projeter d’autres motifs pour une même chemise, un pantalon ou une robe, et de laisser le consommateur voir véritablement ce qu’il commande avant d’acheter.

Le même type de déformation en temps réel de la projection avait été utilisée par une équipe de créatifs japonais dirigée par le producteur Nobumichi Asai, pour réaliser du « face hacking ».

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos