Pendant le CEATEC, Sharp a levé le voile sur un moniteur 27 pouces en définition 8K.

Le CEATEC, c’est le salon japonais des nouvelles technologies. Sharp a profité de l’occasion pour annoncer un écran IGZO de 27 pouces (68,58 cm de diagonale), avec une densité de pixels record de 326 PPI, l’équivalent d’un écran de smartphone en Full HD.

03

Pour atteindre cette résolution, cet écran affiche une définition 8K  120 Hz, soit 7680 x 4320 pixels. L’écran supporte le High Dynamic Range (HDR) avec une luminosité allant jusqu’à 1000 nits.

Alors que les moniteurs de PC en définition QHD et UHD (4K si vous préférez) commencent à se généraliser sur le marché, le constructeur japonais affiche une longueur d’avance avec cette démonstration technologique.

8k_uhd_4k_shd_fhd_and_sd-svg

Quel PC pour le faire tourner ?

Sur PC, on estime que l’œil humain ne serait pas en mesure de percevoir plus de détails au delà d’une définition 8K. Ce qui est déjà surprenant : si vous avez un moniteur QHD ou UHD, la qualité d’affichage est impressionnante à une distance de 30 à 40 centimètres de l’écran.

Cela n’empêche pas la technologie d’évoluer, et c’est un sacré défi pour les fabricants de puces graphiques. AMD et Nvidia sont déjà sur le coup, mais l’objectif n’est pas évident à atteindre. Par exemple, cet écran 8K à 120 Hz (HDR), nécessite un minimum de 120 gigabits par seconde de bande passante (ou 15 Go/s).

nvidia-titan-x

Les cartes graphiques actuelles peuvent tenir aisément de la 4K à 144 Hz, mais la 8K nécessitera à coup sûr plusieurs GPU actuels. Seuls les derniers modèles de Nvidia, la GeForce GTX 1080 ou encore la Titan X (en Pascal bien sûr), peuvent supporter une définition 8K à 60Hz.

Pourquoi une telle définition d’image ?

Ce n’est pas évident de voir une application concrète, aujourd’hui, pour l’écran de Sharp. En montage ou en design 3D, multiplier les pixels permet d’avoir la totalité de la séquence de travail et les outils à côté : vous pouvez voir une vidéo 4K en pleine définition et avoir tout le logiciel autour, par exemple. Aujourd’hui, les meilleurs GPU permettent surtout d’utiliser plusieurs moniteurs simultanément, et sont adaptés aux prochains écrans utilisés par les casques de réalité virtuelle.

Dans tous les cas, ces types d’écrans sont pour le moment réservés à certains milieux professionnels, de l’image à la conception 3D, et leurs prix seront, à n’en pas douter, extrêmement élevés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés