Annoncée lors du déploiement des bots sur la messagerie de Facebook, la publicité intelligente arrive. Le réseau social a en effet dévoilé ses conditions à suivre par les entreprises.

Facebook a clarifié les conditions et le modus operandi que devront suivre les bots sur Messenger quand ils souhaiteront faire de la publicité. La première règle, fondamentale, sera la nécessité d’établir au préalable une interaction entre l’usager et le bot avant que celui-ci commence à proposer du contenu publicitaire. En résumé, le bot ne pourra rien diffuser tant que l’utilisateur n’aura pas engagé le contact avec lui.

À lire sur Numerama : Facebook est prêt à diffuser de la publicité dans Messenger

Aujourd’hui, de nombreux bots permettent déjà de faire des achats à travers la messagerie instantanée du réseau social. On pense notamment à celui de Voyages-SNCF. En revanche, ils ne peuvent pas tenter de vous vendre quelque-chose que vous n’avez pas explicitement demandé. Dans le but de rentabiliser Messenger en y ajoutant une publicité intelligente grâce aux bots, Facebook va bientôt les laisser vous proposer des produits qui pourraient vous intéresser après avoir déjà échangé avec eux.

L’équilibre entre la rentabilité et le respect de la tranquillité de l’utilisateur est ardue à établir. C’est pour cela que l’entreprise américaine tente d’imposer un cadre strict pour les interactions à venir, avec la mise à jour de sa politique à destination des bots.

13940251_1023584861070396_1801672143_n

Lorsque vous débuterez une conversation avec une entreprise sur Messenger, celle-ci a un délai de 24h pour vous répondre et vous envoyer du contenu ; un temps limité qui permet de ne pas voir des jours après l’apparition d’un message inattendu contenant de nouvelles sollicitations provenant du bot.

Bien sûr, une interaction venant de votre part remet le compteur à zéro. Ceux qui suivent ou aiment la page d’un bot pourront également recevoir des sollicitations plus fréquentes, à l’exclusion de tout contenu promotionnel. Il faudra donc que les bots rusent pour capter votre attention. Dans ce cas de figure, une réponse de votre part autorise le bot, pendant 24h, à vous proposer du contenu clairement promotionnel.

déjà 18 000 bots sur Messenger

Ces règles sont déjà en application sur le réseau social. Les bots existants ont trois mois pour se mettre en adéquation avec ce nouveau règlement. Pour les entreprises intéressées par l’aventure, Facebook promet une vérification de la conformité de leur bot sous cinq jours.

Cette publicité automatisée est le premier moyen que Facebook déploie pour monétiser son milliard d’utilisateurs mensuels sur Messenger. On estime qu’il existe déjà 18 000 bots sur Messenger, et 23 000 entreprises ont utilisé les outils de l’apprentissage profond (deep learning) proposés par le réseau social pour créer des intelligences artificielles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés