Mozilla propose une application en ligne, officiellement éducative, pour apprendre à chiffrer en utilisant des emojis. Amusant, peut-être. Instructif ? Pas sûr.

Alors que Mozilla prépare actuellement un changement de marque et un nouveau discours pour porter son identité de demain, la fondation éditrice de logiciels libres continue de proposer de lancer de nouveaux projets, dont on est pas toujours certain de la pertinence. Ce mardi, l’organisation lance Codemoji, une application éducative censée enseigner les bases du chiffrement de façon ludique, avec des emojis.

Développé en partenariat avec l’agence turinoise TOOT, l’application HTML5 permet aux internautes de découvrir le principe du chiffrement par substitution, qui est la méthode la plus basique qui soit pour rendre illisible un message. Mais plutôt que d’utiliser des caractères alpha-numériques pour remplacer ceux saisis par l’internaute, Codemoji remplace le texte par des emojis, eux-mêmes choisis en fonction de la « clé émoji » sélectionnée.

L’utilisateur doit donc choisir un emoji avec lequel chiffrer son message, qui déterminera la correspondance entre les différents caractères et les différents emojis. Pour déchiffrer le message, il suffit de connaître l’emoji utilisé par le correspondant.

anime-decipher

« Si nous souhaitons que les gens soient de plus en plus nombreux à soutenir le chiffrement, il est crucial de les sensibiliser à son fonctionnement et ses enjeux », justifie Mark Surman, le Directeur Exécutif de Mozilla. « C’est particulièrement important aujourd’hui, alors que le chiffrement est menacé aux quatre coins du monde. De la France à l’Australie en passant par le Royaume-Uni, les gouvernements proposent des mesures allant contre la sécurité des utilisateurs en affaiblissant le chiffrement. Aux Etats-Unis, le FBI a récemment demandé à Apple d’alléger les mesures de sécurité sur ses propres produits ».

Il est vrai que l’outil peut être efficace pour donner aux enfants (ou à leurs parents) le goût du chiffrement, mais d’un point de vue éducatif, on peine à comprendre avec Codemoji comment fonctionne la substitution. Pour une pédagogie certes un peu plus rébarbative mais beaucoup plus efficace, on préférera un outil comme ce Chiffre de César sur nymphomath.ch, qui explique bien mieux pourquoi et comment une suite de caractères est remplacée par une autre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés