Difficile de trouver des solutions définitives pour la prévention du suicide sur les réseaux sociaux. Après une phase de thèse anglophone, Facebook commence à déployer son outil de signalement à l'international.

S’il est impossible de trouver une corrélation entre l’émergence des réseaux sociaux dans nos vies et l’augmentation du nombre de suicide, il est vrai que ces sites communautaires ont donné à la détresse — et parfois, au passage à l’acte — un côté public. Et peut-être qu’avec les bons outils mis à la disposition des internautes, des suicides pourraient être évités. On se souvient avec tristesse du suicide d’une jeune femme en région parisienne qui avait été filmé en live sur Periscope : le réseau social avait alors été critiqué pour ses boutons d’urgence particulièrement invisibles.

Du côté de l’autre géant bleu, le problème n’est pas pris à la légère. Après avoir testé un bouton de signalement pour les comportements manifestement suicidaires réservé aux États-Unis et à certains pays anglophones, Facebook se prépare à lancer cette fonctionnalité dans tous les pays du monde.

Unknown-15

L’utilisateur qui suspecte un comportement suicidaire de l’un de ses contacts peut accéder à l’outil comme s’il faisait un signalement d’une publication pour d’autres motifs. C’est l’étape d’après qui change : Facebook vous proposera plusieurs options pour venir en aide à votre contact. Une équipe de professionnels dédiée à cette activité veillera sur ces signalements 24 heures sur 24 et pourra vous assister.

Facebook vous proposera d’entrer en contact avec votre ami, le cas échéant en étant assisté d’un troisième contact commun et pourra vous suggérer des phrases — l’un des principaux problèmes rapportés par les personnes confrontées à des proches suicidaires étant, d’après le New York Times, qu’ils ne savent pas comment réagir. Facebook vous fournira également des informations claires sur la meilleure manière de gérer une situation comme celle-là et vous proposera de contacter des centres d’assistance.

Facebook vous proposera plusieurs options pour venir en aide à votre contact

En plus, si le contenu est effectivement reconnu comme présentant des tendances suicidaires, Facebook affichera un menu similaire sur le compte de la personne qui l’a posté au moment où il rafraîchira la page.

Ces signalements facilement accessibles viennent avantageusement compléter la page d’aide disponible aujourd’hui pour tous les utilisateurs et notamment en Français.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés