C'est encore sur Twitter que la Gendarmerie a fait un appel à la population française : elle demande aujourd'hui d'arrêter de signaler les forces de l'ordre sur les routes pour ne pas aider des personnes recherchées.

La Gendarmerie Nationale vient de publier sur son compte Twitter un message invitant les utilisateurs des réseaux routiers à éviter de signaler la position des forces de l’ordre sur les routes. Depuis les attentats meurtriers de vendredi, des contrôles fréquents ont été mis en place sur les routes de France pour appréhender d’éventuels suspects.

Le rappel de la Gendarmerie Nationale concerne aussi bien les méthodes hors ligne comme les appels de phares que les méthodes plus connectées, comme le partage des informations de cette nature sur les réseaux sociaux ou l’utilisation des applications de GPS qui ont une surcouche communautaire.

Les avertisseurs de radar sont interdits en France depuis janvier 2012 et une application comme Waze, la plus utilisée, s’est mis au pas de la loi française, mais elle permet encore de signaler les « zones dangereuses » sur la route qui peuvent comprendre différents obstacles. Dans les options de l’application, on peut encore aujourd’hui signaler une présence policière, mais le signalement n’est pas publié et retiré automatiquement.

waze-numerama

De son côté, Coyote a annoncé sur sa page Facebook qu’il n’hésiterait pas à suspendre son service pour des raisons de « sécurité nationale ».

Capture d’écran 2015-11-18 à 12.41.38

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés