L'Inde, signataire de l'accord sur le climat de la COP21, poursuit ses efforts en matière d'écologie. Le pays compte produire 57 % de son électricité grâce aux énergies renouvelables d'ici presque 10 ans.

Alimenter à 57 % l’électricité du pays par des sources d’énergie renouvelables d’ici 2027 : c’est l’objectif ambitieux poursuivi par le gouvernement indien dans son projet écologique sur 10 ans publié par le ministère de l’énergie.

Ces prévisions vont même bien au-delà des objectifs initialement fixés par le gouvernement indien, signataire de l’accord sur climat conclu à la COP21 de Paris en 2015, qui visait 40 % d’ici 2030.

Si la poursuite d’un tel projet ne garantit pas sa concrétisation, cet engagement reste conséquent dans ce pays de 1,3 milliard d’habitants, qui représente environ 4,5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. L’Inde a déjà fait preuve de grandes avancées en matière écologique, notamment depuis l’ouverture de la plus grande usine photovoltaïque du monde.

EDF a récemment investi 1,8 milliard d’euros à l’électricité éolienne indienne

Les investissements privés dans le secteur des énergies renouvelables s’avèrent essentiels à la réalisation de ce plan national tandis que le gouvernement multiplie les appels aux pays les plus riches pour l’aider financièrement.

L’entreprise japonaise Softbank s’est engagée à investir 20 milliards de dollars (environ 19 milliards d’euros) dans le domaine photovoltaïque indien avec l’aide du Taïwanais Foxconn et du groupe local Barthi Enterprises. Côté français, EDF a récemment consacré 1,8 milliard d’euros à l’électricité éolienne indienne.

À lire sur Numerama : La plus grande centrale photovoltaïque du monde est indienne

Partager sur les réseaux sociaux