Très impliqué dans la scène eSport, le PSG a décidé de s'investir un peu plus en s'offrant une équipe pour briller dans le phénomène Rocket League.

Le PSG eSports continue de se développer. Déjà investi dans les jeux vidéo League of Legends et FIFA, le club a décidé de se mettre aussi à Rocket League. Ainsi, il s’est offert l’équipe composée de Victor ‘Ferra’ Francal, Dan ‘Bluey’ Bluett et Thibault ‘Chausette’ Grzesiak, un trio franco-britannique qui s’est qualifié pour la saison 4 des Championship Series européens et que l’on rapprochera naturellement des recrutements de Neymar et Kylian Mbappé cet été. Une information qui plaira assurément à Psyonix, studio qui veut faire de Rocket League un acteur majeur de l’eSport.

Ici c’est Paris

«  Notre qualification pour les RLCS cette saison était déjà une réussite en soi, notre objectif initial était de nous qualifier au Regional Championship mais, après nos récents résultats et surtout notre très bon début de saison, je pense que l’on peut viser une qualification au World Championship » annonce Victor ‘Ferra’ Francal, plus que jamais en phase avec les ambitions de son club, visant désormais la Ligue des Champions sur les vraies pelouses et le Graal dans Rocket League.

En tout cas, la team s’est déjà illustrée le week-end dernier en disposant facilement de la Team Secret (3-0) et de FlipSid3 Tactics (3-1) lors des RLCS. Au classement, le PSG eSports est premier ex-æquo avec Method, qu’il affrontera le 1er octobre. Autrement dit, les phases finales sont à portée de mains.

On notera, un peu avec humour, que si Rocket League s’inspire du football (ce qui justifie un peu plus le rapprochement du PSG), il n’y a jamais de penalty à tirer. Une bonne nouvelle quand on sait que ces phases arrêtés ont tendance à faire couler beaucoup d’encre dans la capitale. N’est-ce pas Neymar et Edinson Cavani ?

Partager sur les réseaux sociaux