Forza Motorsport 7 s'impose comme le jeu incontournable à montrer aux copains avec sa nouvelle Xbox One X.

Quand on achète une console qui vient d’être lancée, on ajoute toujours à son panier le jeu qui justifiera cette acquisition jamais très raisonnable d’un point de vue financier et eu égard à l’intérêt à court terme. Dans le cas de la Xbox One X, autoproclamée à juste titre comme la machine la plus puissante jamais sortie, le must buy que l’on montrera aux copains sera sans aucun doute Forza Motorsport 7. Même si on n’aime pas la course automobile ? Même si on n’aime pas la course automobile.

Du contenu à la pelle…

Il faut dire que Forza Motorsport 7 a de quoi faire rêver sur le papier : un mode carrière complet et autorisant l’utilisation de plusieurs catégories de voitures, du multijoueur avec un système de saisons pour maintenir éveillée la communauté (5 millions de joueurs chaque mois selon les dires de Turn 10), une conduite personnalisable avec options pour les nuls (activables/désactivables même en pleine course, une première) et un garage que même Cristiano Ronaldo, grand passionné d’automobile, ne pourrait se payer malgré son immense fortune. Sur le fond, l’exclusivité Microsoft a donc de quoi en remontrer aux amateurs du genre. Mais c’est surtout sur la forme qu’il impressionne le plus.

… un contenant qui en jette

Car Forza Motorsport 7 est bel et bien développé dans un esprit clair, sinon un but précis : faire briller la Xbox One X en montrant ce qu’elle a réellement dans le ventre via le moteur Forza Tech Engine. Cela passe par deux chiffres qui en disent long : de la 4K native, nous assure-t-on (et on le croit vu ce qui est affiché à l’écran) et un taux d’images par seconde à 60. Le tout avec de l’imagerie à grande gamme dynamique (HDR) qui va bien pour booster les contrastes et mettre encore plus en exergue les textures, travaillées à partir de vraies photos.

Le résultat visuel est tout simplement ébouriffant de détails (micro comme macro), d’effets chiadés (ces gouttes de pluie qui s’écrasent sur la carrosserie…) et de photoréalisme. Forza Motorsport 7 est ni plus ni moins le plus beau jeu de course jamais développé. Et vous allez vouloir le partager avec vos copains.

C’est d’autant plus vrai que ce constat technique n’est pas du simple superflu, même si les reflets qui ressortent des flaques d’eau sont surtout là pour faire joli — et authentique. Quoi qu’il en soit, ces mêmes flaques influent sur le grip de la piste et comme les conditions météorologiques sont dynamiques les sensations évoluent en adéquation, au gré de nuages qui bougent.

C’est vraiment bluffant. En plus, vous aurez de quoi rentabiliser votre TV UHD payée un bras en lui faisant un vrai honneur. On notera par ailleurs que Forza Motorsport 7 est le troisième opus de la saga à sortir sur PC, ce qui nous promet une meilleure maîtrise de cette plateforme. Du moins l’espère-t-on pour les intéressés.

On terminera ce tour d’horizon par deux nouveautés qui prouvent que le studio Turn 10 pense à tout, même à l’inutile. On pourra effectivement personnaliser la tenue de son pilote (du classique à l’exotisme, en passant par l’hommage) et, plus important, choisir une vue cockpit supprimant le volant. À qui se destine-t-elle ? Justement à ceux qui préfèrent jouer avec… un volant.

Partager sur les réseaux sociaux