Lors de la traditionnelle conférence D23, les dirigeants de Disney et leurs « imagineerings » ont dévoilé ce que la firme espère être sa nouvelle attraction mondiale : les Star Wars land, nommés Galaxy Edge. Deux lieux dédiés aux cultes du Kyber et de la force ouvriront dans les parcs américains.

Des maquettes immenses qui font rêver les plus frénétiques collectionneurs, des plans à plusieurs centaines de milliers de dollars et des tractopelles qui, depuis des mois déjà, tentent de faire sortir du sol américain les bâtiments fictifs de La Guerre des Étoiles. Ici, la Cantina, où l’on joue du jizz, là, le Faucon Millenium, conduit par un animateur en costume velu répondant au nom de Chewbacca, quelques boutiques mais surtout une capacité d’accueil digne d’un aéroport : le monde Star Wars des Disneyland américains a été dévoilé ce weekend.

À la suite de l’ouverture du déjà colossal Pandora : The World of Avatarla firme de Walt Disney récidive avec ses fantasmes coûteux : pour continuer de doper la croissance insolente de ses parcs d’attractions, Mickey va enfin capitaliser sur sa franchise magique, La Guerre des Étoiles.

Il faut souligner que l’ouverture des mondes Harry Potter chez Universal a entraîné une telle explosion de la fréquentation du parc de Floride que Disney a dû répondre. À l’heure où les univers cinématographiques, fraction de rêve rationalisé en business, règnent sur les salles obscures, leur excroissance naturelle sous la forme de parcs fleurissent. Au tour donc de Star Wars de transformer son univers, ses personnages et son ambiance en grosse machine à billets sous le soleil d’Anaheim et d’Orlando.

Comme les règles de la maison le veulent, ce Star Wars land est servi en sauce avec une histoire : il s’agit d’un avant-poste installé dans une planète inconnue de l’univers mais qui reprend les codes esthétiques des studios LucasFilm. Les fans retrouveront les architectures un rien cyber-punk du film de 1977, ces bâtiments aux formes de silos et des vaisseaux prêt à régner sur la bordure extérieure. En outre, animatronics, animateurs et effets spéciaux compléteront ce délire démesuré.

(Joshua Sudock/Disney Parks)

Lors de l’exposition D23, la maquette en photo ci-dessus a retenu l’attention des fans présents. Quant aux détails sur les secrets de ce monde de papier mâché, ils sont encore gardés dans les cartons de la firme américaine. Les futurs visiteurs ont seulement pu apprendre que ce monde sorti de terre contiendra deux attractions, l’une doit permettre de conduire le faucon millenium, l’autre, d’assister à une bataille spatiale.

Jamais à cours d’inventivité pour faire de ses mondes des bijoux de technologie et d’immersion, les imagineers de Disney promettent déjà une expérience sans commune mesure : on nous apprend que les employés porteront les costumes du film plutôt qu’un uniforme.

Disney a en outre également annoncé un hôtel thématisé en fonction des mondes fictifs créés dans les parcs. Ce Resort Star Wars a été annoncé sans qu’une date d’ouverture soit précisée. Toutefois, une certitude existe déjà : Disney n’a pas fini d’exploiter jusqu’au dernier produit dérivé les franchises de La Guerre des Étoiles. Ouverture prévue en 2019.

Partager sur les réseaux sociaux