NBC et Snapchat viennent d'annoncer un partenariat pour la diffusion des Jeux Olympiques de Rio. L'application recevra dans son Discover des images de la chaîne américaine.

Twitter vient de remporter les droits de diffusion de la National Football League alors que Facebook était aussi en course, mais c’est en toute discrétion que Snapchat vient de signer le premier accord en vue des Jeux Olympiques 2016. Les géants du web se disputant, à l’image des chaînes de télévision, les droits de diffusion des grands événements sportifs qui attirent des millions d’internautes.

La télévision Snapchat

Comme Re/Code le souligne, ce sera la première fois que la NBC diffusera son contenu en-dehors de ses propres chaînes, et cette première fois se fera avec Snapchat. Le réseau des photos éphémères vient en effet d’obtenir le premier accord avec la chaîne américaine pour une diffusion des JO 2016. L’accord va permettre à Snapchat d’ajouter des highlights vidéo de la NBC dans son Discover, l’interface pour les médias.

Et ce sera pour NBC l’occasion de rencontrer un plus jeune public, moins susceptible de suivre les Jeux Olympiques à la télévision linéaire que leurs ainés. Grâce à l’accord avec Snapchat, les deux sociétés seront rémunérées pour la publicité diffusée avec le contenu de la chaîne américaine.

Snapchat montre donc sa capacité à rester dans l’ère du live, malgré l’arrivée des nouveaux game changers du stream que sont Periscope et son proche cousin, Facebook Live. En espérant toutefois, que les Jeux Olympiques dynamiseront les audiences du module Discovery de Snapchat, qui peine encore à convaincre utilisateurs et médias.

Les médailles des jeux, toujours en jeu

En revanche, Snapchat ne pourra se targuer d’avoir complètement remporté les droits sur les Jeux Olympiques, et les internautes auront assurément d’autre choix que le portail des photos éphémères. En effet, l’accord signé avec la NBC serait non-exclusif.

On apprend en effet dans le même temps que Facebook et Twitter se prépareraient à signer un accord du même type avec la même chaîne, privant Snapchat de sa courte victoire. Malheureusement pour le réseau social du fantôme jaune, les revenus publicitaires assurés par les outils de Twitter et Facebook, ainsi que leurs plus importantes bases d’utilisateurs, convaincront facilement la chaîne américaine, en quête de revenus publicitaires et de nouvelles cibles.

En fin de compte, l’internaute devrait se trouver face à une offre dense en matière de live et de replays. Une première pour un événement sportif comme les Jeux Olympiques et qui confirme l’intérêt pour une télévision à la fois déportée et non-linéaire.

Crédit photo de la une : Luciano Silva

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés