Convertir des URL en mots simples à retenir : voilà le concept de Sayable.co. Reste à trouver des usages pertinents.

Dans notre veille quotidienne de l’Internet, il n’est pas rare qu’on tombe sur des concepts étranges. Parfois, quand cela en vaut la peine, nous prenons le temps de les relayer. D’autres fois, ils entrent directement dans le panier à qu-est-ce-que-je-vais-faire-de-ça et finissent dans la corbeille de la liste des choses à faire. C’est plus complexe quand on trouve un concept étrange, qui nous attire par une force mystérieuse et qui n’est pas suffisamment naze pour être expédié. C’est le cas de Sayable, un site qui convertit n’importe quelle URL en suite de trois mots aléatoires.

Capture d’écran 2016-03-29 à 12.58.44

Vous entrez par exemple « www.numerama.com » et il ressort « firm title dress ». Vous retournez sur le site et entrez « firm title dress » pour aller directement sur Numerama. Quand on lit la description faite par les concepteurs du site, rien n’est plus obscur : ils estiment que leur service sera utilisé par des gens qui veulent s’échanger une URL rapidement mais qui n’ont pas accès à un service de messagerie ou de SMS mais qui ont accès tout de même au web pour aller sur leur site et convertir l’URL en mots. Oui, c’est tiré par les cheveux.

Alors à quoi pourrait bien servir Sayable ? En discutant, nous avons imaginé quelques usages.

  • Communiquer  : prononcez trois mots à la fin d’un podcast vidéo ou audio en disant à vos spectateurs et auditeurs de les entrer sur sayable.co vous évitera d’épeler une URL entière, parfois complexe quand elle contient des ramifications ou des sous-sites.
  • Cacher un message  : vous souhaitez donner une URL sensible mais vous soupçonnez que votre correspondant soit victime d’un keylogger ? Donnez-lui simplement les trois mots et sa requête passera presque inaperçu, s’il utilise les bons outils pour naviguer de manière plus ou moins anonyme.
  • Piéger ses potes : tout le monde se méfie aujourd’hui d’une URL raccourcie et il est facile de voir vers quoi elle pointe. Alors que trois mots les uns à la suite des autres peuvent cacher bien des cyber-facéties.
  • Apprendre l’anglais  : en entrant plein d’URL importantes, vous pourrez enrichir, trois mots à la fois, votre vocabulaire anglais.

On vous laisse avec le site : n’hésitez pas à nous faire part de vos usages les plus brillants dans les commentaires.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés