Une version piratée de bonne qualité des Huit Salopards est disponible sur Internet, avant sa sortie au cinéma. Le FBI a découvert que la copie initiale sur DVD était destinée au patron d'un studio indépendant.

Comme ça arrive encore fréquemment, le dernier film de Quention Tarantino, « les huit salopards », est arrivé sur BitTorrent dans une qualité DVD, avant même de faire son entrée dans les salles de cinéma. Le film dont le scénario avait déjà fuité commencera cette semaine à être diffusé aux États-Unis, et sa sortie française est programmée pour le 6 janvier. L’impact sur les sorties en salle peut donc ne pas être négligeable si des internautes impatients de voir le nouveau western se précipitent sur le .torrent et ne voient plus, ensuite, l’intérêt d’aller voir le même film au cinéma.

Dès la fuite connue, le FBI a ouvert une enquête pour tenter de remonter aux sources de la copie piratée, ce qui n’a pas été difficile. La version diffusée est une copie d’un DVD envoyé à de très nombreux professionnels du cinéma à travers les États-Unis, qui doivent regarder quantités de films pour voter pour les Oscars ou d’autres cérémonies de remises de prix.

huitsalopards

Or pour dissuader ceux qui reçoivent un film d’en faire circuler une copie, tous les exemplaires envoyés sont uniques. Un système de watermarking ajoute une signature spécifique à la vidéo de chaque DVD, ce qui permet de retrouver à qui a été envoyé la copie qui circule sur Internet. Or en l’espèce, comme le révèle The Hollywood Reporter, la copie a été réalisée à partir d’un DVD envoyé au patron de Alcon Entertainment, un producteur indépendant.

Creed, The Revenant, Le Pont des espions… piratés aussi

Celui-ci affirme qu’il n’a jamais eu le disque entre ses mains, ce qui est possible. Le bordereau de livraison montre que le colis a été reçu par un employé, qui peut donc l’avoir détourné pour le regarder et pour en faire une copie. Il suffit qu’il ait lui-même diffusé la copie sur Internet ou qu’elle ait fini dans les mains d’un ami d’un ami d’un ami… Il est aussi possible que la fuite ne soit pas chez le destinataire mais chez l’expéditeur, malgré les précautions prises par tous les maillons de la chaîne.

La seule chose certaine est qu’il ne s’agit pas d’un simple accident isolé. Comme l’avait remarqué Torrentfreak, « les huit salopards » font partie de plusieurs screeners diffusés par un groupe dénommé Hive-CM8, qui affirme avoir mis la main sur 40 films qu’il diffusera au compte-goutte. Il a déjà mis en ligne des copies de « Creed – L’Héritage de Rocky Balboa  » (qui sortira le 16 janvier 2016), de « The Revenant » (24 février 2016), « Steve Jobs » (déjà sorti), « Le pont des espions » (déjà sorti), « Joy » (sortie le 30 décembre).

hive-cm8

Le nom du groupe est aussi associé à de nombreuses releases passées comme Hunger Games, Seul Sur Mars, Ant-Man, Fast and Furious 7,  Kingsman, Les Quatre Fantastiques, Le Hobbit, Interstellar et bien d’autres.

Selon The Hollywood Reporter, celui ou celle qui a publié la copie des « huit salopards » avait tenté d’effacer le watermarking. Mais celui-ci n’est pas seulement celui visible à l’écran. Des points invisibles à l’œil nu sont répartis dans les images lors de l’encodage, qui permettent exclusivement à ceux qui connaissent la formule de les retrouver et de les déchiffrer pour savoir à qui était destinée la copie.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés