Une erreur de configuration des serveurs centraux qui hébergent l'intégralité du web coréen a permis pendant quelques heures à des internautes de découvrir cette étrange version locale du net, qui regroupe un peu moins de 30 sites.

Les 24 millions d’habitants de Corée du Nord sont menacés par de fréquentes famines, la corruption et des violations répétées des Droits de l’homme, mais leur gouvernement a quand même créé un internet pastiche pour ceux qui voudraient — ou pourraient — y accéder. Un web bien particulier, qui à l’image du pays, est contenu dans le secret et coupé du monde. L’intégralité des sites web auxquels ont accès les Coréens est regroupée sur des serveurs gouvernementaux qui manifestement sont fragiles. Ainsi une attaque présumée avait ainsi mis le pays totalement hors ligne en 2014.

Un site d'information nord coréen
Un site d’information nord coréen

Après une configuration malheureuse des serveurs, des internautes ont pu accéder à cet étrange web. Sur GitHub, les utilisateurs expliquent : « Un des serveurs nord-coréen a été accidentellement configuré pour accepter des visites depuis le monde (laissant des DNS mondiaux y pénétrer). Permettant à n’importe qui d’accéder à des données sur les DNS nationaux. »

Les internautes ont ainsi pu cartographier un web qui ne compte pas plus d’une trentaine de sites accessibles. Un sujet Reddit a été créé pour tenter de garder une trace de tous ces sites qui, chacun, offre à leur manière une rare vision d’un pays enfermé dans le secret de sa dictature.

Un site mystique, avec des conseils pour mener sa vie
Un site mystique, avec des conseils pour mener sa vie

Or en dehors des sites que l’on imagine inspirés de leurs version occidentale — un site de recettes, un site de réservation de vols, un réseau social ( ? ? ?) — on retrouve également les marqueurs de la propagande dictatoriale dans des actualités qui semblent être une méchante plaisanterie. On lit ainsi que la Corée du Nord est hautement impliquée dans le conflit syrien qui l’opposerait visiblement aux États-Unis.

pk5usta

Au total, ce sont 28 sites web qui ont pu être ainsi découverts et parcourus. Certains redditeurs plaisantent en comparant avec GTA V dans lequel on trouve plus de sites que sur tout le web nord coréen. La plaisanterie ne fait finalement que peu rire face à une situation qui semble échapper à ce qui est considéré comme soutenable dans nos vies de citoyens occidentaux.

Rappelons que malheureusement, les nord Coréens n’ont pas qu’à s’inquiéter dans l’absence de neutralité du net, mais bien plus des multiples drames, de la malnutrition, en passant par la corruption et la violation de leurs libertés fondamentales, quand travail forcé et camps de prisonniers politiques rythment la triste actualité du pays.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés