Vodafone a fait savoir qu'un piratage a débouché sur la compromission de données personnelles. 1827 clients de l'opérateur britannique sont concernés.

Mauvaise période pour les opérateurs britanniques. Après le piratage de TalkTalk il y a une dizaine de jours, c’est au tour de Vodafone d’être en difficulté. L’entreprise a fait savoir ce week-end qu’une intrusion informatique s’est achevée par la copie de plusieurs données sensibles, incluant des informations bancaires.

Parmi les éléments qui ont été dérobés figurent le nom du client, son numéro de téléphone portable, l’identifiant bancaire et les quatre derniers chiffres du compte bancaire, selon les explications données par Vodafone samedi.

Mais contrairement au piratage de TalkTalk, qui a touché 4 millions de clients, l’attaque ayant ciblé Vodafone s’est avérée très limitée par son ampleur : « seulement » 1827 abonnés ont effectivement été touchés. C’est évidemment 1827 de trop, mais pour Vodafone, c’est un problème bien plus facile à résoudre.

1827 abonnés concernés par le piratage.

« Cet incident a été conduit par des criminels qui ont utilisé des adresses et des mots de passe de courrier électronique obtenus depuis une source inconnue hors de Vodafone. Les systèmes de Vodafone n’ont pas été compromis ou cassés d’une quelconque façon » écrit l’opérateur, qui se veut rassurant.

Vodafone assure qu’aucun numéro ou détail sur les cartes bancaires n’a été obtenu et que informations récupérées par les pirates ne peuvent pas être utilisées directement pour accéder au compte bancaire des clients.

Néanmoins, le groupe admet que les 1827 malchanceux sont susceptibles de faire l’objet d’une campagne d’hameçonnage dans les prochains jours dans l’espoir de leur dérober de nouvelles informations personnelles.

Vodafone annonce toutefois que les comptes en question ont été bloqués par précaution dès que l’incident a été constaté. De plus, les clients concernés ont été contactés par l’opérateur pour les briefer sur la situation. Enfin, l’opérateur a alerté les banques pour qu’elles prennent les mesures adéquates et prévenu dans la foulée les autorités, ainsi que les autorités de régulation du Royaume-Uni.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés