Yahoo ouvre son portail mobile OneSearch à la recherche vocale. Pour ça, il s’est allié à Vlingo, une firme qui s’est fait de la reconnaissance vocale une spécialité. « Les utilisateurs peuvent dire ce qu’ils veulent, comme ils veulent » explique la boîte. « Vlingo enregistre le résultat mot à mot. » Yahoo a injecté 20 millions de dollars dans le capital de Vlingo, ceci afin de pouvoir digérer son service.

Pour l’instant, Vlingo n’est proposé qu’aux résidents américains et sur quelques mobiles seulement, comme le Blackberry. Yahoo prévoit de l’ouvrir rapidement à l’international et à d’autres modèles de mobiles. Reste à savoir si les utilisateurs le préfèreront à la saisie au clavier. Si la reconnaissance vocale a déjà prouvé son utilité lorsqu’il s’agit de recopier plus rapidement un long texte ou appeler un nom du répertoire mobile, la saisie de termes dans un moteur de recherche ne lui est peut être pas aussi bien appropriée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés