Le constructeur de puces 3D NVidia avait annoncé au début de l’année lors du Mobile World Congress de Barcelone son intention d’entrer de façon remarquée sur le marché des téléphones mobiles avec une première puce très prometteuse, l’APX 2500. Véritable iPhone-killer, elle doit apporter sur les mobiles une capacité de calcul 3D équivalente aux puces GeForce 6 introduites en 2004 sur le marché du PC, et s’inscrire avec force dans la haute-définition.

« En dehors de l’interface graphique en 3D que propose cette carte, elle est capable de lire et d’enregistrer de la vidéo HD en 720p tout en ne limitant pas l’autonomie : il sera possible de lire 10 heures de films HD et d’écouter plus de 100 heures de musique« , rappelle à nos confrères Les Numériques Stéphane Quentin, responsable produits Europe du Sud chez NVidia. « Le premier smartphone HD va enfin pouvoir sortir sur le marché grâce à cette solution.Tout ceci avec une très faible consommation d’énergie puisque de seulement 200 milliwatts ! «  Entre autres choses, l’ATX 2500 permettra aux smartphones de téléphoner (c’est toujours utile de le rappeler), d’écouter de la musique, de prendre des photos jusqu’à 12 Mpixels par extrapolation, de lire des vidéos sur un téléviseur grâce à une sortie HDMI, et d’être équipés d’un GPS.

« Je pense qu’à terme il y a aura une fusion entre les téléphones et les consoles de jeux. Les gens veulent avoir un smartphone capable de tout faire, si celui gère tout bien« , estime Stéphane Quentin, qui précise qu’un appareil à base de ATX 2500 pourrait sortir « d’ici la fin de l’année si un constructeur veut se positionner rapidement sur le marché et décide d’utiliser notre produit fini actuel« . Sinon, il faudra attendre 2009.


LesNumeriques.com : Nvidia APX 2500
par LesNumeriques

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés