6,3 milliards d’euros, c’est le bénéfice net engrangé par France Télécom pour l’année 2007. C’est au dessus de ce qu’a prévu l’opérateur ou même les analystes. Du coup, le groupe envisage d’augmenter la dividende versée aux actionnaires de 10 centimes, voire éventuellement de « distribuer un intéressement exceptionnel à l’ensemble des salariés au titre de l’exercice 2007. » Son endettement est passé de 42 milliards l’année dernière à 38 milliards d’euros.

Au delà de la bonne nouvelle pour France Télécom, on peut tout de même s’interroger sur le degré réel de concurrence entre les différents opérateurs. SFR est une filiale on ne peut plus rentable pour Universal. Ici, France Télécom nous annonce un bénéfice net de 6,3 milliards d’euros. Il semblerait donc bien que les opérateurs puissent se permettre de baisser leurs tarifs mais aucun ne le fait.

Si on ne peut dénoncer une entente sur les prix, prohibée en France, ce manque d’agressivité entre les opérateurs alors qu’ils engrangent des bénéfices énormes en a plus ou moins l’apparence. Rien d’étonnant alors à ce que le gouvernement, qui n’est pas dupe pour autant, souhaite à tout prix amener un 4eme opérateur sur le marché ; et que les trois autres trouvent le moindre prétexte (les facilités accordées à Free) pour remettre en cause cette incursion dans leur chasse gardée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés