« Bientôt, avec LimeWire, vous aurez la possibilité de vous connecter avec les artistes participants, parcourir leurs photos, trouver leurs dates de concert, regarder leurs clips, trouver leurs paroles et acheter leur musique, tickets ou produits dérivés. » Cette annonce, du PDG de LimeWire George Searle, n’a rien de vraiment surprenant. Son service de peer-to-peer ne l’a pas empêché de se développer en faveur des artistes et de se défendre des pics lancés par les sociétés d’ayants droit.

Après le portail de vente de MP3, c’est le côté plateforme sociale que LimeWire veut épouser. « Cette année, à côté des résultats de recherche habituels de LimeWire, nous intégrerons des liens vers du contenu dans LimeSpot, LimeWire Store et, éventuellement, à travers le Web. » LimeSpot consistera en un site Web où les utilisateurs pourront blogger, participer à un Wiki ou à un forum.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés