On peut faire des choses vraiment débiles pour espérer avoir sa minute de gloire sur YouTube. Comme faire du 240 km/h sur une route limitée à 100 km/h, ruer de coups un camarade de classe, ou se provoquer entre gangs rivaux. Mais le summum de l’imbécilité (euphémisme) a été atteint en Angleterre.

Un homme de 27 ans a été condamné à trois ans d’emprisonnement après avoir crié « This is YouTube material » (« c’est du contenu YouTube ») pendant qu’il urinait sur une femme handicapée en train de mourir. Anthony Anderson fumait des joints avec des amis on ne peut plus alcoolisés lorsqu’il a découvert le corps de Christine Lakinski, 50 ans, gisant sur le sol d’un palier à Hartlepool, dans le nord de l’Angleterre. Tout en la traitant de droguée, l’homme a jeté de l’eau sur elle avant de commencer à répandre son urine et de la mousse à raser sur tout le corps de la femme plongée dans un coma. Le tout filmé par ses amis hilares, qui se sont tous rendus en boîte de nuit pour fêter ça pendant que la femme décédait d’une défaillance pancréatique. Elle souffrait d’une courbure de la colonne vertébrale et d’une déficience mentale.

Anderson avait plaidé coupable « d’outrage à la décence publique ». Sa vidéo, bien sûr, n’est plus disponible sur YouTube.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés