L’iPhone prépare son débarquement en Europe. Pour l’occasion, et afin de satisfaire aussi la forte demande née de la baisse de prix de l’autre côté de l’Atlantique, Apple compte relancer une nouvelle fournée de pas moins de 2,7 millions de modèles. Comme prévu, la firme à la pomme vient de désigner officiellement T-Mobile comme fournisseur pour l’Allemagne et 02 pour le Royaume Uni. Concernant la France, l’annonce est attendue le 24 mais sauf grosse surprise, c’est Orange qui sera chargé d’asseoir l’arrivée de l’iPhone.

Le téléphone est attendu pour 399 € en Allemagne afin de s’aligner sur le même prix psychologique que les 399 $ aux Etats-Unis. Nos voisins s’en retrouvent perdants puisqu’une conversion exacte l’aurait porté à 286 € mais nous connaîtrons sûrement le même sort. Pour ce qui concerne le téléchargement de musique, les prix devraient s’aligner partout en Europe. Cette promesse intervient d’ailleurs au moment même où la firme de Cupertino comparaît devant la commission européenne pour la différence tarifaire pratiquée entre le Royaume Uni et le reste de l’Europe concernant iTunes ; une erreur qu’Apple rejette sur le dos des majors et ne tient pas à réitérer avec l’iPhone.

Au rang des mauvaises nouvelles, Jobs a indiqué que son téléphone ne pourra pas profiter des vitesse de connexion les plus rapides, même si le WiFi devrait palier dans une moindre mesure à cette limitation. Le patron d’Apple a promis de faire plancher ses ingénieurs sur le chipset qui, à l’heure actuelle, demanderait trop de jus pour offrir une bande passante plus large. C’est ce même problème qui empêche encore l’iPhone de passer à la 3G, et qui avait suscité de nombreuses critiques à sa sortie aux Etats-Unis concernant la lenteur de navigation via le réseau Edge.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés