A partir d’aujourd’hui, la procédure de changement d’opérateur avec un maintien du numéro devrait être simplifiée. Il fallait auparavant attendre deux mois pour que le bon de portage destiné à cet effet soit validé par le nouvel opérateur. Un délai qui en a refroidi plus d’un, et qui fut à la base de l’échec commercial de cette offre : seulement 2,2 % des changements d’opérateur ont été faits accompagnés de cette procédure. Désormais, ce même délai sera réduit à dix jours grâce à la mise en place d’un guichet unique. C’est le nouvel opérateur choisi par le client qui se chargera de résilier son précédent contrat via un serveur central géré par une seule société informatique, Steria.

Les opérateurs se montrent peu enthousiastes envers cette mesure, car elle court-circuite leurs tentatives de « retenir » le client en étant informés au dernier moment de sa résiliation. L’Arcep (comité de régulation des télécoms) est pourtant formel. Les délais de résiliation en vigueur seront rendus caducs lors d’une demande de portabilité, à condition bien sûr que le client ait respecté sa période d’engagement. Un serveur vocal pourra être appelé gratuitement pour connaître cette période nous informe le site suisse TSR, et recevoir son relevé d’identité opérateur, nécessaire à la demande de portabilité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés