Il était l’un des derniers grands absents des plate-formes marchandes de téléchargement. Même Jean-Jacques Goldman avait fini par trouver la route du numérique l’année dernière. Francis Cabrel, qui avait sans doute des détails contractuels à régler avec ses maisons de disques pour toucher correctement ses royalties sur les téléchargements, a finalement signé pour que son catalogue entier paraisse sur les principales plate-formes de téléchargement légal. On pourra ainsi retrouver ses albums en vente sur VirginMega, FnacMusic, Starzic et d’autres. Aucune de ces plate-formes ne propose un package pour toute la discographie.

Les internautes n’ont cependant pas attendu 2007 pour faire gratuitement le travail que les labels et plate-formes n’arrivaient pas à faire commercialement. La discographie de Francis Cabrel circule depuis plusieurs années sur les réseaux P2P, sans DRM pour empêcher sa circulation et son utilisation. Les plate-formes auront pour principal argument une qualité uniforme des fichiers et des tags ID3 sur les chansons, mais cela sera-t-il suffisant pour compenser le retard pris ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés