Non, les petites caméras qui intègrent maintenant presque tous les portables ne servent pas qu’à filmer les déclarations fracassantes de votre ami s’étant malgré lui retrouvé fort bien éméché lors de votre dernière soirée. Elles peuvent aussi produire des films de qualité. C’est du moins le postulat du festival Pocket Film, qui tente depuis deux ans de faire reconnaître le charme particulier de ces vidéos miniatures.

La 3eme édition du festival Pocket Films aura lieu le 8, 9 et 10 juin prochains. Comme à l’accoutumé, une sélection de courts et moyens métrages seront diffusés sur grand écran. Cette année verra cependant l’ouverture de l’évènement à l’international, en intégrant des productions de cinéastes (de poche) du monde entier, du Japon au Brésil, en passant par l’Afrique du Sud, l’Australie, la Corée du Sud, et bien d’autres encore.

Le festival présentera aussi un état des lieux pour ce qui concerne les initiatives émergentes dans ce nouveau genre de cinéma miniature : cinémobiles, caméras de poche, films tournés à l’aide de Gameboy, connexions entre téléphonie mobile, création artistique et pratiques urbaines, etc.

SFR, partenaire de Pocket Film, devrait offrir à ses abonnés la possibilité de télécharger sur le portail Vodafone Life certains d’entre eux. Le Centre Pompidou, qui collabore pour la deuxième année consécutive à l’évènement, devrait disposer quant à lui une trentaine de mobiles diffusant des films spécialement conçus pour. Il organisera plusieurs rencontre professionnelles.

Bref, Pocket Films sera l’occasion pendant trois jours d’assister à un petit fourmillement de technologie et d’art autour de films miniatures.

Vidéo créée pour la 2eme édition du Pocket Films Festival

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés