L’Electronic Frontier Foundation (EFF) a gagné son combat contre le brevet pour l’enregistrement des concerts qu’avait obtenu le géant des médias Clear Channel. Celui-ci attaquait depuis 2004 des concurrents qui proposaient aux spectateurs de repartir d’un concert avec toutes les chansons de la soirée enregistrées sur un support numérique (clé USB ou CD). Le Bureau des brevets des Etats-Unis, qui a constaté que Clear Channel n’avait pas de réponse à apporter aux arguments de l’EFF contre le brevet, a annoncé mardi qu’il allait révoquer l’ensemble des prétentions du conglomérat.

L’EFF avait placé le brevet en numéro deux sur sa liste prioritaire des brevets à faire tomber. L’association veut avant tout lutter contre la délivrance quasi systématique des brevets par les autorités. Aux Etats-Unis comme en Europe, le Bureau des Brevets accepte très facilement de délivrer un titre de propriété intellectuelle, car il touche alors les annuités élevées nécessaires à son maintien.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés