Les autorités de contrôle de la concurrence de l’Union Européenne ont fixé une date limite au 8 décembre pour se prononcer sur le rachat de BMG Publishing par Universal Music Group. La filiale de Vivendi a proposé 1,63 milliard d’euros pour s’offrir les actifs de la filiale d’édition de l’allemand BMG, filiale de Bertlesmann. L’opposition est dirigée par les indépendants réunis au sein de l’Impala, déjà responsables de la remise en question tardive de la fusion entre Sony Music et BMG.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés