Yoko Ono a porté plainte auprès de la Cour Suprême de l’état de New York contre EMI Group et son label Capital Records. La veuve de John Lennon accuse la maison de disques d’avoir triché et abaissé en toute connaissance de cause le montant des royalties qui lui étaient dus au titre des ventes de disques de l’ancien Beatle. Elle réclame 10 millions de dollars d’arriérés. De son côté EMI refuse tout commentaire mais précise que « des artistes de temps en temps demandent des audits sur leurs comptes de droits d’auteurs. Quelques fois il y a des divergences d’opinion, ce qui est compréhensible étant donné la complexité de la nature des contrats d’enregistrements« . Une divergence d’opinion à 10 millions de dollars, c’est à se demander ce que serait une vraie et franche engueulade…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés