Cherchant à concilier vie professionnelle et vie familiale, IBM a annoncé que ses employées pourraient désormais faire envoyer leur lait maternel à leur bébé, lorsqu'elles rentrent de congé maternité. Un service d'abord proposé aux Etats-Unis, qui devrait être étendu au monde entier.

Alors que les entreprises technologiques manquent de femmes dans leurs rangs, certaines rivalisent d'imagination pour leur éviter d'avoir à choisir entre leur carrière et leur vie familiale. Si certaines idées font froid dans le dos, comme l'aide financière à la congélation d'ovocytes proposée dans les contrats d'assurance santé négociés par Apple et Facebook (qui permet aux femmes de retarder leurs grossesses pour rester productives pour l'entreprise), d'autres semblent socialement beaucoup plus acceptables.

Ainsi IBM a annoncé la mise en place, d'abord aux Etats-Unis mais ensuite dans le reste de ses filiales mondiales, d'un service innovant de livraison de lait maternel à domicile. Leurs employées qui rentrent de congé maternité et qui ne souhaitent pas abandonner l'alimentation de leur bébé par allaitement disposeront d'une salle privée dans les locaux d'IBM pour remplir les biberons qui seront expédiés en express vers la nounou, qui pourra les servir.

Les jeunes mamans pourront ainsi maintenir leur rythme naturel de production de lait maternel sans avoir à torturer leur corps pour remplir à l'avance chaque soir des biberons laissés au frigo à la maison dans la journée. Le plan permettra aussi aux jeunes cadres de continuer à voyager partout où le travail les appelle, en envoyant à distance leur lait lorsqu'elles ne peuvent pas rentrer à la maison. 

Aux Etats-Unis et contrairement à la quasi totalité des pays du monde, la loi n'impose pas aux entreprises d'accorder un congé payé après la naissance (voir sur ce sujet l'excellente émission de John Oliver ci-dessous). C'est donc un "avantage" que certaines entreprises acceptent ou non d'accorder. Chez IBM, où les femmes représentent 34 % des effectifs, les Américaines ont droit à 14 semaines de congés payés lorsqu'elles attendent un enfant. En France, le congé de maternité est de 16 semaines pour le premier enfant, ou 26 semaines à partir du 3ème enfant.

Selon les recommandations de l'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS), "l'allaitement exclusif au sein est recommandé jusqu’à l’âge de six mois", et il reste recommandé jusqu'à 2 ans, en complétant progressivement par une autre alimentation.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos