Comme il l'avait annoncé il y a dix jours à Rue89, le ministère de l'intérieur a modifié la page qui s'affiche lorsqu'un internaute souhaite visiter une URL figurant sur la liste des sites que la police interdit de visiter. La fameuse "main rouge" oppressante a laissé place à un signal d'avertissement plus discret, un point d'exclamation dans un rond, également plus difficile à détourner.

Dès la mise en oeuvre des premiers blocages, la main rouge était devenue un symbole repris par des internautes pour contester la censure sans contrôle judiciaire, et l'arbitraire de l'exécutif (contre lequel nous avons décidé de nous battre). Certains y avaient également découvert une référence involontaire et maladroite au groupe terroriste La Main Rouge des années 1950, qui pourrait en fait avoir été une création des services secrets français.

Très vite, le symbole avait été détourné :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés