La semaine dernière se tenait en Floride la conférence annuelle de la NARM, l’Association Nationale des Marchands de Musique, une vieille institution qui fêtera ses 50 ans en 2008. Dans son discours d’ouverture, le président Jim Donio s’est adressé à son auditoire en leur rappelant des fondamentaux du commerce. « Fournir la meilleure expérience au consommateur devrait être, sans aucun doute, l’attention la plus importante pour les industries du divertissement et des technologies« , a-t-il rappelé, avant de poursuivre : « Si la compatibilité des DRM ne peut pas être réalisée, les communautés du contenu et du hardware doivent chercher des alternatives aux DRM actuels« . C’est du bon sens mais c’est un grand progrès pour l’industrie que de le dire haut et fort.
Le discours n’a pu que tirer une sonnette d’alarme au lendemain de la publication des résultats catastrophiques de Napster, qui perd 7 % d’abonnés en grande partie à cause des DRM, pendant que eMusic continue son ascension fulgurante grâce à l’absence de DRM dans son modèle économique…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés