Le Parti Pirate a lancé un site web en forme de boîte à questions, via lequel les internautes peuvent interroger indirectement les deux nouveaux commissaires européens en charge du numérique. Les contributions seront relayées par Julia Reda, la seule députée du Parti Pirate membre du Parlement européen

Si vous aviez la possibilité d'interpeller les nouveaux commissaires en charge de la politique numérique dans l'Union européenne, quelles seraient vos questions ? Dans le but de donner la parole aux citoyens des vingt-huit États-membres, le Parti Pirate européen vient de lancer un site web ("What would you ask ?") destiné à servir de boîte à questions.

L'étape des auditions

L'équipe choisie par Jean-Claude Juncker, le prochain président de la Commission européenne, va en effet devoir se plier à une série d'auditions devant les membres du Parlement européen. Cette phase aura lieu du 29 septembre au 7 octobre et permettra aux parlementaires d'évaluer la compétence des commissaires sur les domaines qu'ils auront à gérer.

Pour chaque audition, prévue pour durer trois heures et qui sera retransmise en direct sur Internet, les nouveaux commissaires pourront faire une déclaration orale d'introduction afin de présenter les grandes lignes de leur projet. Ils devront ensuite répondre aux questions des députés. Les commissions parlementaires concernées enverront alors une évaluation à Jean-Claude Juncker.

Le Parti Pirate vous donne la parole

C'est au cours de cette étape que Julia Reda, qui est la seule élue du Parti Pirate au Parlement européen, compte agir en relayant les questions des internautes. Si vous souhaitez participer, il vaut mieux rédiger votre message en anglais. En effet, un système de vote est en place pour permettre aux internautes de soutenir les questions qu'ils jugent les plus pertinentes. Dans une autre langue, votre question risque d'être ignorée.

Les deux personnalités qui ont été choisies par Jean-Claude Juncker pour gérer la politique numérique de l'Union européenne sont Andrus Ansip (Estonien, ancien premier ministre) et Günther Oettinger (Allemand, ancien commissaire européen à l'énergie). Le premier s'occupera du marché unique numérique, tandis que le second l'économie et à la société numériques.

De nombreuses questions sur de nombreux sujets

Concernant Andrus Ansip, les questions qui sont actuellement les plus soutenues par les internautes portent l'accès à Internet en haut débit pour tous, sur son soutien au projet d'accord commercial anti-contrefaçon (ACTA), sur son opinion suite la mobilisation européenne contre ce traité, la fibre optique, l'interopérabilité, les formats ouverts et les taxes liées au copyright.

Pour Günther Oettinger, les contributions évoquent surtout la neutralité du net, le fair use, la promotion du chiffrement, un fonds de soutien à Linux, l'harmonisation du droit d'auteur en Europe, les prélèvements effectués sur les supports de stockage au nom de la copie privée ou encore sur l'attitude de certains opérateurs de télécommunications.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés