L'agence Associated Press proposera dès le mois de juillet des articles d'analyse financière écrits par des robots plutôt que par des journalistes.

En 2012, le directeur technologique de Narrative Science, Kristian Hammond, prédisait dans Wired que 90 % des articles de presse seraient rédigés par des robots d'ici quinze ans. Nous n'y sommes pas encore, mais l'agence Associated Press a annoncé lundi le déploiement commercial d'une technologie fournie par Automated Insights, qui lui permettra de faire écrire des articles par des robots plutôt que par des journalistes.

Le système se limitera pour le moment aux seules informations financières contenues dans les rapports que publient les grandes entreprises américaines pour rendre compte de leur chiffre d'affaires, évolutions des ventes et bénéfices. Les données seront collectées dans les rapports fournis par Zacks Investment Research, et mises en forme de façon "journalistique" par les rédacteurs virtuels d'Automated Insights, dans lequel AP a investi. 

"Plutôt que de fournir 300 articles mensuellement, nous pourrons en fournir jusqu'à 4 400 automatiquement pour toutes les entreprises à travers les Etats-Unis chaque trimestre", se félicite Lou Ferrara, rédacteur en chef chez AP. L'agence ne prévoit pas de licencier les journalistes remplacés par les robots, mais de les affecter à des tâches plus gratifiantes, de mise en perspective des données ou de recherche de sujets inédits.

Tous les articles produits par les algorithmes d'Automated Insights seront signalés par AP comme étant "produits automatiquement avec du contenu de Zacks".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés