Comme l'année dernière, Game of Thrones s'est imposé comme la série la plus téléchargée sur les trackers publics BitTorrent, loin devant d'autres séries très populaires comme Breaking Bad ou The Walking Dead. Mais la série n'est pas seulement piratée : elle est également très suivie légalement.

Game of Thrones conserve son titre. Pour la seconde année consécutive, la série télévisée produite par HBO et basée sur les romans de George R. R. Martin s'est imposée en 2013 comme l'œuvre audiovisuelle la plus téléchargée sur le réseau BitTorrent. Elle devance d'autres séries appréciées par le public, comme Breaking Bad ou The Walking Dead, selon les statistiques des trackers publics relayées par Torrentfreak.

Le haut niveau de piratage que connaît la série a donné lieu à de nombreux commentaires, d'autant qu'elle est aussi très suivie à la télévision et a été un cadeau fréquent à Noël sous forme de coffret TV. Paradoxal ? Pas tant que ça. Des études ont mis en lumière le caractère très particulier du piratage, qui sert d'outil pour découvrir de nouvelles œuvres et de tremplin vers l'offre légale (produits dérivés, par exemple).

Ainsi, le Le réalisateur américain David Petrarca, qui a tourné deux épisodes de la saison 2, a reconnu le rôle du piratage comme moyen de promotion, tandis que Michael Lombardo, le directeur de la programmation de HBO y voit une sorte de "compliment". Le PDG de Time Warner, la maison-mère de HBO, a même affirmé que cette situation était plus satisfaisante qu'une récompense aux Emmy Awards.

Ces commentaires, inhabituels dans l'industrie du divertissement, ont toutefois été accompagnés de quelques mises en garde sur des effets négatifs réels ou supposés du piratage. Mais plutôt que de chasser les pirates à coups de bâton, c'est plutôt la stratégie de la carotte qui est privilégiée. HBO est en effet favorable à une sortie rapide après la diffusion américaine pour limiter le piratage en alimentant tout de suite l'offre légale.

Reste que Game of Thrones est un cas un peu particulier : il s'appuie sur une œuvre existante qui était déjà très populaire chez les lecteurs, contrairement à d'autres séries qui partent bien souvent d'une feuille blanche. La prise de risque n'est pas la même pour la chaîne qui finance la production, tout comme le chemin à parcourir vers le succès.

Avec la prochaine saison qui s'annonce, dont la diffusion est prévue au cours du deuxième trimestre 2014, Game of Thrones est d'ores et déjà en lice pour conserver son titre en 2014.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés