De l'immatériel au matériel. Après avoir administré pendant dix ans la plateforme IsoHunt, Gary Fung lance une ligne de vêtements en faveur de la liberté d'expression et du partage sur Internet. Une façon pour le Canadien de continuer d'agir en faveur du P2P, même s'il n'a plus le droit de gérer un index BitTorrent.

Fin octobre, IsoHunt a annoncé l'arrêt définitif de ses activités après avoir conclu un arrangement à l'amiable avec le lobby américain de l'industrie cinématographique. En échange de la fermeture de l'index BitTorrent, la MPAA a accepté d'abandonner les poursuites judiciaires contre son fondateur, Gary Fung, qui devra cependant verser 110 millions de dollars de dommages et intérêts (ce qui n'arrivera jamais).

Depuis, IsoHunt a refait surface via une nouvelle adresse mais ce n'est plus Gary Fung qui est aux manettes : ce sont des partisans du site de liens. En ce qui concerne l'ancien administrateur, celui-ci est passé à autre chose. Toutefois, il serait inexact de croire que Gary Fung a abandonné complètement l'univers du peer to peer (P2P). La preuve avec un projet lancé sur Kickstarter.

Gary Fung compte en effet lancer une ligne de vêtements arborant des messages en faveur de la liberté d'expression et du partage sur Internet. Il explique qu'un t-shirt ou un sweat-shirt constitue un reflet de sa personnalité, en dévoilant au monde ses préférences ou une conviction. C'est comme porter un t-shirt de The Pirate Bay ou de Wikileaks. Ce n'est pas anodin.

Si le projet voit le jour, Gary Fung assure que la "majorité des bénéfices" ira financer des organisations de défense des droits des citoyens comme l'EFF, des initiatives médiatiques comme Openmedia.ca ou aux projets soutenus par la fondation Wikimédia. La MPAA, qui souhaite récupérer 110 millions de dollars, ne devrait pas pouvoir toucher grand chose, Gary Fung indiquant qu'il ne touchera que 110 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés