IsoHunt a baissé le rideau. Son fondateur, le Canadien Gary Fung, a trouvé un arrangement avec la MPAA qui se traduit par la disparition du site de liens BitTorrent, l'obligation de ne plus violer le droit d'auteur et le versement de 110 millions de dollars de dommages et intérêts.

Mise à jour – C'est fait. IsoHunt a officiellement fermé ses portes. Désormais, le site de liens BitTorrent n'affiche plus qu'un bref message de son fondateur, Gary Fung.

Sujet du 18 octobre – Fin de partie pour IsoHunt. Le site de liens BitTorrent va prochainement fermer ses portes, mettant ainsi un terme à près de dix ans d'activité. Son fondateur, le canadien Gary Fung, a préféré conclure un accord avec la Motion Picture Association of America (MPAA), l'association dédiée à la défense des intérêts de l'industrie du cinéma aux USA, plutôt que de persévérer dans un procès à l'issue incertaine.

La décision de Gary Fung est le point final de ses péripéties judiciaires, entamées sept ans plus tôt. Selon les termes de l'accord passé avec la MPAA, obtenus par Torrentfreak, Gary Fung devra fermer IsoHunt, régler 110 millions de dollars de dommages et intérêts (comment remboursera-t-il un tel montant ?) et s'engager à ne plus porter atteinte au droit d'auteur, c'est-à-dire ne pas lancer un autre IsoHunt.

Un site très fréquenté, bête noire des ayants droit

La somme en question est indéniablement très élevée, mais la MPAA envisageait cet été un montant plus conséquent encore. Sur une base de 5000 œuvres sélectionnées et en partant du principe que le plafond admissible pour les dommages et intérêts est 150 000 dollars par infraction, la MPAA projetait de réclamer 750 millions de dollars, indépendamment des capacités de remboursement du Canadien.

Selon les statistiques du site, IsoHunt gère plus de 13,7 millions de liens .torrent menant à plus de 285,6 millions de fichiers. Le site compte plus de 2,4 millions de membres et est l'un des points de passage les plus fréquentés par les usagers du protocole BitTorrent. Selon Alexa, IsoHunt est l'un des sites les plus visités dans le monde et figure dans le top 500, devenant logiquement un site à abattre.

Gary Fung veut passer à autre chose

Sur son blog personnel, Gary Fung a naturellement manifesté sa tristesse de voir IsoHunt disparaître. L'administrateur canadien reste toutefois satisfait du combat qu'il a mené, d'autant qu'il a tenu bon pendant des années malgré la pression judiciaire qui s'accumulait. Et à Torrentfreak, il assure qu'il n'a "pas compromis" l'identité des usagers du site, que ce soit via l'adresse IP l'e-mail.

"Ça a commencé comme un hobby de programmeur lorsque j'étais étudiant à la fac et c'est devenu tellement plus. Cela a été une expérience enrichissante au-delà de ce que j'aurais pu imaginer". "J'ai fait du mieux que j'ai pu pour promouvoir les bénéfices sociaux de BitTorrent et du partage de fichiers, de la recherche et du partage de la culture", a-t-il ajouté.

La MPAA triomphe

De son côté, la MPAA a également commenté (.pdf) l'accord trouvé avec IsoHunt, notant que l'arrangement "envoie un message fort à ceux qui bâtissent des activités encourageant, permettant ou facilitant les violations du droit d'auteur", ajoutant que cela les éclairera sur la nature de leurs actions et sur leur responsabilité sur le plan judiciaire.

Le patron de la MPAA, Chriss Dodd, a ajouté que "le succès de ce procès historique aidera également à préserver des emplois et protéger les dizaines de milliers d'entreprises évoluant dans les industries créatives, et dont le travail acharné et les investissements sont exploités par des sites comme isoHunt". La date de fermeture exacte d'IsoHunt n'est pas encore connue.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés