Trollé par Microsoft, Google n'est pas resté sans rien dire. La firme de Mountain View a répondu dans la presse, d'une façon fort subtile.

Il a été découvert que Microsoft vend divers produits qui s'en prennent à Google et à ses usagers. Ces derniers se feraient avoir par les fausses promesses de la firme de Mountain View, qui volerait en fait leurs données personnelles. Filant la métaphore de l'araignée piégeant sa proie et jouant sur le double sens du mot anglais "web", Microsoft assure que Google piège les internautes dans sa toile.

Ces produits dérivés vendus par Microsoft n'ont évidemment pas échappé à Google. Mais plutôt que de riposter sur le même terrain, à savoir la vie privée et la confidentialité des internautes, le moteur de recherche a opté pour une autre tactique. L'entreprise californienne s'est appuyée sur le mouvement récent de l'informatique à porter (wearable computing), dans lequel il est présent avec ses Google Glass.

Dans le Los Angeles Times, Google déclare ainsi que "la dernière initiative de Microsoft n'est pas une surprise ;  la concurrence dans le domaine de l'informatique à porter est vraiment en pleine ébullition". Une façon de dire implicitement que Microsoft ne propose que quelques vêtements et accessoires anecdotiques, tandis que Google va mettre en vente un appareil ultramoderne.

Un partout, balle au centre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés