Play-i propose des robots programmables intuitivement, pour apprendre aux enfants les rudiments de la programmation. Dès 5 ans, selon les fondateurs.

Comment donner aux enfants le goût de programmer, à une époque où le WYSIWYG et plus généralement la simplification extrême des systèmes d'exploitation (mêmes les distributions Linux les plus populaires) ont rendu quasiment inutile toute écriture de ligne de code ? Alors que l'on se penche de plus en plus sur l'apprentissage de la programmation à l'école, une autre tendance se dessine : utiliser la robotique plutôt que les écrans comme porte d'entrée vers les mécanismes de créations de logiciels.

C'est à cet effet que quatre associés, dont un ancien haut cadre de Google et l'ancien responsable des équipes de développement logiciel de l'iPod chez Apple, ont créé ensemble Play-i. Plus mignons que les Lego Mindstorms, et destinés aux 5 ans et plus, il s'agit d'un ensemble de robots (pour le moment deux, Bo et Yana) dotés de moteurs et de capteurs, dont les actions peuvent être programmées par l'enfant sur une interface tactile. Soit en saisissant directement des lignes de code, soit de façon plus intuitive en utilisant des interfaces de programmation en langage naturel comme Scratch (développé par le MIT) ou Blocky (par Google). Ces dernières permettent de comprendre la structuration d'un langage de programmation, et la logique qui permet d'aboutir à une action. 

Par exemple, si l'enfant veut que le robot se déplace à 90° vers la gauche lorsqu'il rencontre un obstacle, il devra comprendre qu'il doit d'abord définir une condition en créant un bloc "if" qui vérifie l'état du capteur d'obstacle, puis déterminer les actions (fonctions) à réaliser. Dans l'exemple ci-dessous ; si un mur est présent, alors il faut reculer de 20, tourner à gauche à 90, puis avant de 100. Il est ensuite possible de voir ces ordres retranscrits dans un langage de programmation :

Tous les ordres sont transmis aux robots à travers une API, laquelle peut être utilisée par n'importe quel langage de programmation.

Actuellement en phase de levée de fonds communautaire (objectif de 250 000 dollars), Play-i vend les réservations de son pack réunissant les deux robots à 198 dollars. Il est également possible de les acheter séparément, le petit Yana étant vendu seulement 49 dollars.

Fondé aussi par des experts du marketing, Play-i proposera aussi tout un ensemble d'accessoires pour personnaliser les robots.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés