Année après année, le nombre d'internautes dans le monde progresse. En 2012, selon une agence onusienne, 250 millions de personnes ont rejoint le réseau des réseaux. Mais il n'est pas toujours évident de bien saisir l'évolution en cours. Aussi faut-il parfois faire appel à des cartes anamorphosées pour illustrer la distribution de la population mondiale sur Internet.

Il y a le poids des mots et et il y a le choc des photos. Ce lundi, l'Union internationale des télécommunications (UIT), une agence des Nations unies, a publié ses dernières données relatives aux technologies de l'information et de la communication. Selon les prévisions de l'organisation, 40 % des habitants de la planète seront en ligne fin 2013 ; l'an dernier, 250 millions de nouveaux internautes sont apparus.

Bien que très intéressantes, ces informations nécessitent parfois un support visuel pour être correctement appréhendées. Certes, l'UIT met à disposition des infographies destinées à "montrer les grandes tendances dans le monde". Mais l'utilisation d'une carte anamorphosée est peut-être plus judicieuse, car elle illustre de façon spectaculaire la distribution des internautes.

Cliquez dessus pour la voir en plus grande taille.

C'est pour cette raison que les auteurs du site Information Geographies ont réalisé une carte basée sur les données de la Banque Mondiale pour l'année 2011. Ici, la la taille des pays représentés sur la planisphère est représentée proportionnellement au nombre d'internautes. Chaque groupe de trois pentagones représente un million d'internautes. La couleur sert à évaluer le taux de pénétration d'Internet.

Que voit-on ? Que des pays très vastes comme la Russie, le Canada et l'Australie sont très discrets sur cette carte anamorphosée, alors que certains ont déjà un taux de pénétration d'Internet important. Que l'Afrique est réduite à sa portion congrue, hormis quelques pays comme le Maroc, l’Égypte, le Nigeria, le Keynya ou l'Afrique du Sud. Qu'une des deux Corées manque à l'appel. Que l'Asie est énorme.

Par ailleurs, les pays tirant vers le rouge sont ceux dont les perspectives de croissance en nombre d'internautes sont désormais très limitées. Les pays du Nord sont d'ores et déjà très connectés à Internet. En revanche, les nations du Sud (Afrique, Asie centrale et du Sud-Est) ont encore une marge de progression immense. Reproduire une carte anamorphosée dans dix ou quinze ans offrira une comparaison détonnante.

À titre de comparaison, voici la  planisphère du monde selon la projection de Mercator (d'autres comme celle de Peters ou Mollweide s'efforcent de respecter la taille des continents ou de conserver les surfaces et les angles, mais sont plus inhabituelles).

Cliquez dessus pour la voir en plus grande taille :

Le site Information Geographies propose d'autres cartes, encadrées par la licence Creative Commons BY-NC. Celle présentant la projection de Mercator a été placée dans le domaine public.

( photo : CC BY DingTo )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés