Amazon se lancera-t-il dans le marché des smartphones ? L'hypothèse est évoquée depuis deux ans. Si elle est exacte, quid du modèle économique du géant de l'e-commerce ? Celui-ci pourrait distribuer gratuitement son Kindle Phone. Mais en échange, le client devrait se soumettre à certaines conditions.

Mise à jour : Amazon a démenti l'information de Business Insider. "Nous n'avons aucune intention de proposer un smartphone cette année, et si nous lancions un téléphone à l'avenir, il ne serait pas gratuit", a indiqué Amazon à AllThingsD.

Article du 7 septembre 2013 –

Depuis bientôt deux ans, l'on prête à Amazon l'intention de se lancer dans le secteur des smartphones. Cependant, le géant américain du commerce en ligne n'a jamais donné corps à cette perspective. Pourtant, le groupe vend déjà du matériel : il est présent dans le secteur des liseuses électroniques et des tablettes numériques. Son entrée dans le marché des mobiles compléterait l'offre de la firme.

Si Amazon franchit le pas, à quoi pourrait bien ressembler ce "Kindle Phone" ? Sur le plan technique, celui-ci ne devrait pas être fondamentalement différent des modèles actuels. En revanche, son modèle économique pourrait surprendre… si Business Insider a raison. Le site, se basant sur les informations de deux anciens journalistes du Wall Street Journal, indique que le mobile pourrait être donné… gratuitement.

En fait, Amazon cherchera à gagner de l'argent par d'autres canaux. Selon les sources du webzine américain, le site du e-commerce chercherait d'abord à réduire les coûts de développement de son Kindle Phone avant de le vendre directement sur sa plateforme, afin de limiter au maximum les intermédiaires. Ensuite, Amazon pourrait poser certaines conditions avant de céder gratuitement son mobile.

Selon les deux journalistes, Amazon pourrait demander au préalable la souscription du client à l'offre Amazon Prime (79 dollars par an). Il s'agit d'une solution de livraison qui vise à délivrer le produit deux jours à peine après sa commande sur le site. Si l'hypothèse se confirme, il reste à connaître la durée d'engagement. Un an ? Deux ? Trois ?

Une autre manière pour Amazon de rentrer dans ses frais serait de reprendre l'idée initialement envisagée pour le Kindle Fire. Il s'agissait alors pour le commerçant d'afficher des contenus publicitaires sur les écrans de sauvegarde de sa tablette tactile. L'idée, depuis abandonnée, pourrait revivre – sans doute sous une forme remaniée – avec le Kindle Phone.

En les imposant à ses futurs clients, ces quelques pistes pourraient compenser la perte financière consistant à distribuer gratuitement des smartphones. En fait, si elles sont adoptées, il est clair qu'Amazon y trouvera son compte d'une façon ou d'une autre. La firme ne se contentera pas d'un simple équilibre. Il y aura forcément un gain, soit par l'argent, soit par un autre moyen (pousser les clients à acheter sur Amazon, dès lors qu'ils sont liés à Amazon Prime par exemple.

Mais dans cette équation économique, il manque pour l'instant une variable-clé : le Kindle Phone.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés