Publié par Julien L., le Mardi 03 Septembre 2013

Les fautes de la police peuvent être remontées à l'IGPN via le net

Si vous êtes victime ou témoin d'une bavure policière, vous pouvez désormais vous manifester en ligne auprès de l'inspection générale de la police nationale (IGPN). Un formulaire est désormais disponible. Cependant, l'initiative est critiquée par les tenants du mouvement copwatching.

Ces dernières années, de nombreuses administrations se sont converties au numérique. La police nationale n'y échappe pas : en plus d'avoir ouvert des comptes sur plusieurs réseaux sociaux, les forces de l'ordre proposent depuis quelques mois aux citoyens de remplir une pré-plainte en ligne via Facebook ou directement sur le site web dédié pour signaler un vol, une escroquerie ou une dégradation.

Mais que faire lorsque c'est la police elle-même qui fait défaut ? Dans ce cas, c'est vers l'inspection générale de la police nationale (IGPN) qu'il faut se tourner. Celle-ci a mis en place une plateforme de signalement chargée de recueillir la déposition ou le témoignage de tout citoyen confronté à tout "comportement susceptible de mettre en cause des agents affectés dans un service de la police nationale".

L'IGPN met toutefois en garde : le formulaire n'a pas vocation à être un défouloir contre les forces de l'ordre. Il est ainsi rappelé que le code pénal sanctionne "toute dénonciation mensongère" et que, le cas échéant, le ministère de l'intérieur transmettra "systématiquement" les abus à l'autorité judiciaire avec à la clé une éventuelle plainte (5 ans de prison et 45 000 euros d'amende maximum).

Une initiative critiquée

Mis en ligne ce week-end, le dispositif n'a pas manifestement convaincu les tenants du mouvement copwatch, dont la mission est de dénoncer et de médiatiser les dérapages et les violences policières par le biais de photographies et de vidéos. Sur le site Copwatch.fr, il est ainsi rappelé que l'IGPN "est composé de policiers, ce qui n'est pas un gage d'indépendance" et que le service dépend du ministère de l'intérieur.

Copwatch.fr estime par ailleurs que la plateforme de l'IGPN est "une copie conforme de la démarche du copwatching", à ceci près que l'identité des policiers mis en cause n'est pas exposée publiquement. Le site rappelle également que l'IGPN, surnommé la police des polices, a déjà été épinglé par l'ONG Amnesty International dans un rapport publié en 2009.

Selon le document de l'ONG, ce système "favorise l'impunité des policiers accusés de ces actes. Les enquêtes internes par les organes chargés de faire respecter la loi ne témoignent pas d'une indépendance et d'une impartialité suffisante. Et d'ajouter que "souvent, les victimes qui essaient de se plaindre sont accusées en représailles d'avoir commis un délit d'outrage en insultant les policiers".

Publié par Julien L., le 3 Septembre 2013 à 17h05
 
35
Commentaires à propos de «Les fautes de la police peuvent être remontées à l'IGPN via le net»
Inscrit le 06/04/2012
461 messages publiés
on peut aussi y voir une derive qui une fois de plus peut amener à décrédibiliser la police.
Les abus peuvent avoir lieu dans les deux sens.
quid d'un site submergé par des plaintes pas forcément fondées?
quid du cas d'individus effectivement fautifs mais se servant de cette solution de facilité pour faire trainer leur cas?

faire en sorte que les citoyens aient des solutions face aux abus c'est bien, mais sans procédure administrativ et filtrage humain par un organisme indépendant...L'indépendance de l'organisme est d'ailleurs primordial, et pour protéger le citoyen dans son bon droit, et pour éviter les abus du côté de la police
Inscrit le 11/09/2013
1 messages publiés
BONJOUR § JE SUIS D ACCORD AVEC VOUS. J'ai pris un coup de tete avec fracture du nez sans saigner ils ont baffoué la justice en mettant -8 jours au lieu de 9 .actuellement je poursuis l'etat qui est responsable civilement ils font trainer et utilise le faux pour me contrer les avocats sont complices (drouet) et refusent de m'assister au civil or la présence d' un avocat est obligatoire sinon accès refusé
Inscrit le 10/07/2008
2938 messages publiés
Le Ministère de l'Intérieur qui organise la dénonciation de ses propres agents... on nage dans le sordide. F'rait mieux de se concentrer sur les agressions d'innocents citoyens qu'on égorge pour un rien. Ca commence à ressembler au far-west où on aurait vidangé l'asile psychiatrique.
Inscrit le 13/08/2010
7071 messages publiés
Ben ceci dit, qui n'a jamais eu à faire à des policiers ou gendarmes un peu "zélés" ?
En général, ça ne va pas bien loin : il suffit de se montrer patient et ne pas s'énerver, mais parfois ça gonfle tant certains se sentent "cowboys".
Et dans ces cas, où veux-tu aller te plaindre (je parle juste d'exprimer son mécontentement, pas forcément d'aller plus loin) ? Au commissariat dont le mec dépend, et éventuellement tomber sur lui ?

Que les surveillants se sentent un peu surveillés me paraît être une très bonne chose, personnellement.
Est-ce la bonne formule ? Je ne sais pas, mais c'en est une.
Inscrit le 29/07/2010
1024 messages publiés
Personnellement je ne peux plus voir les flics en peinture depuis le jour où j'ai déposé une plainte et que lors de l'interrogatoire le mec m'a parlé comme si j'étais une suspecte alors que c'était moi la victime.
Sans parler du fait qu'il c'est carrément foutu de ma gueule, parce que j'avais eu le malheur de laisser entrer un "ami" chez moi qui en a profité pour me voler des affaires.
Bref, le genre d'expérience, qui te donne plus du tout envie d'aller chez les flics pour une simple plainte vu comme on est reçu et traité comme de la grosse merde !

Edit : ha et puis le fait que pour l'interrogatoire, qui a eu lieu 1 semaine après le dépôt de plainte, les flics débarquent comme ça chez moi sans prévenir, me dise qu'il faut que je vienne au commissariat tout de suite. Je leur dis que je n'ai pas de voiture et qu'il faut m'emmener et ils répondent sèchement "dépêchez vous alors, on a pas que ça à faire !!".
Franchement j'avais l'impression que c'était moi qui était arrêté !!!!
[message édité par june le 03/09/2013 à 19:13 ]
Inscrit le 05/01/2013
8 messages publiés
deux petites remarques :
- des fausses victimes il y en a des milliers en France, ouvre donc un manuel d'interrogatoire ou audition. Il faut faire ressortir tous les aspects pour déterminer si la "victime" ment. C'est pas en se contentant d'entendre sa version que l'on peut le savoir. Après j'étais pas dans la pièce, je ne sais pas quel était son ton ... ni le tien.

- de plus, les policiers tout comme les gendarmes ne sont pas taxi. Pourquoi t ont ils demandé d'aller au commissariat ? ca serait pas mal de le préciser. Et oui, ils n'ont pas que ca à faire dans les grandes villes. Tu serais surprise le nombre d'appel fantaisiste ou injustifié (tout comme pour les pompiers).
Inscrit le 29/07/2010
1024 messages publiés
Désolé, mais qu'ils me demandent d'aller au commissariat pour donner ma version des faits et répondre à leur interrogation est une chose et bien sur c'est parfaitement normal. Il faut bien qu'il fasse leur enquête.
Ce qui ne l'ai pas, c'est le manque total de politesse et de respect vis à vis des gens.

La vérité c'est que j'ai eu affaire à la BAC, des mecs connus pour se comporter comme des cowboys (du moins dans ma ville) qui n'en avait rien à foutre de ma gueule tout simplement parce que mon affaire les intéressait pas. Pour eux j'étais qu'une emmerdeuse parce que j'ai osé porter plainte pour une simple histoire de vol d'appareil photo

NB : oui les flics ne sont pas des taxis, mais ils m'ont ordonné de venir immédiatement au commissariat. Je leur dis que ce n'est pas possible car je n'ai pas de voiture. Donc sois ils m’emmènent soit ils attentent que je prenne le bus pour venir.
Mais ils ne peuvent pas exiger de moi en me parlant comme à chien que je me téléporte comme par magie en une seconde chez eux.
Inscrit le 03/09/2013
2 messages publiés
Est-il possible de dénoncer les incivilités des forces de l'ordre également ? Parce que là, il y aurait matière à dénoncer rien qu'en roulant en voiture.
Jonathan de mandataire-auto-neuve .
Inscrit le 13/08/2010
7071 messages publiés
Ah oui, je confirme. On en voit parfois de belles... sur la route. Qu'ils soient avec le véhicule de service ou leur véhicule privé.
Inscrit le 05/06/2013
129 messages publiés
Tenez vous bien, je suggère le port de Google Glass pour la Police.
Tout le monde se tiendra à carreaux, autant les délinquants que les ripoux.
En cas de bavure il suffit d'aller se plaindre au commissariat et donner l'heure et l'adresse de la bavure, avec le GPS implanté tu retrouves le nom du flic et les images.
En cas de délit ou d'embrouilles (genre dans les manifs qui s'emballent), les images seront très utiles pour identifier les fauteurs de troubles.

Reste le probleme de la durée de rétention des données et avec la surenchère securitaire des politiciens en mal de points dans les sondages ca pourrait très vite mal tourner... Toujours le meme probleme.
[message édité par Rascal Nigga le 03/09/2013 à 18:57 ]
Inscrit le 13/08/2010
7071 messages publiés
Remarque, dans une "République irréprochable"... et puis, comme "ils n'ont rien à se reprocher, ils n'ont rien à cacher" !
Blague à part, aux USA, ils ont bien des caméras sur les véhicules, quand ils sont en intervention, je crois ?
Inscrit le 04/09/2013
6 messages publiés
Inscrit le 17/03/2008
2596 messages publiés
Oui, ils ont des caméra embarqués dans les véhicules (c'est pr ça qu'ils se garent derrière toi).
Dans certains états, le stream vidéo est _directement_ envoyé par radio dans des locaux spécialisés dépendant du ministère de la justice, pour évider que les flics ne puissent altérer la vidéo.

Il y a eu des procédures retentissantes avec ce genre de vidéo , notamment concernant des violences racistes , par exemple des "électrocutions" de personnes de couleurs non agressives et non armées. Car aux US il y a le problème des armes , bien qu'a présent à Marseille ça commence à y ressembler :-)

Maintenant, les policiers sont toujours autant racistes mais au moins ils ne le montrent plus en vidéo et en intervention...


A titre perso, je trouve que les agents de l'état avec un "pouvoir de nuisance" très important ne sont globalement pas assez surveillés.
Ca compte tous les métiers coercitifs (policiers/gendarmes) mais aussi contrôleurs des impôts, huissiers... Tout ceux qui peuvent potentiellement utiliser les pouvoirs "supérieurs" conféré par l'état envers les simples citoyens à des fins personnelles et/ou "politique" (j'inclue dans ce terme les actes racistes de la police par exemple).
La police est encore différente car ils arrivent toujours "en bande", donc l'effet d’entraînement du groupe de du corps joue d'autant plus.

Pour moi, tous ces métiers-là ont une obligation d'intégrité _IRRÉPROCHABLE_. Pour TOUS les agents. Pas 99%, pas 99.99% . 100%. Ils doivent être polis, s'exprimer normalement, expliquer leur action (toujours en citant les lois qui leur font faire ce qu'ils font) et n'utiliser la force de manière mesurée et en dernier recours.
Et bien entendu, ne pas paraître menaçant ou méprisants envers les citoyens qui paient leur salaires.
Toute personne qui ne souscrit pas à ces objectifs n'a rien a faire dans des métiers de coercition.
Donc déjà ça fait un sacré tri à la base.

Ensuite, TOUTE les interventions (contrôleurs des impôts compris) devraient être filmés, et le stream enregistrés dans un cadre non contrôlés par leur hiérarchie (Autre ministère par exemple).
Ceci serviraient pour les 2 parties: A la fois les agents comme les citoyens se sauraient filmés *lors de l'intervention* ce qui à mon sens inciterais à plus de civilité des 2 parties, et à la fois comme élément preuve en cas d'abus de l'une ou l'autre partie. à‡a devrait être systématique, en intervention mais aussi dans le commissariat (cf. commentaire de june ci-dessus)

D'autre part, tout citoyen devrait pouvoir filmer un agent de l'état quel qu'il soit (dans l'exercice de ses fonctions) et placer le film sur Youtube sans que ça pose le moindre problème: Après tout, lorsqu'ils sont en exercices, ces gens agissent en tant que fondés de pouvoir que NOUS leur avons conféré, et que NOUS finançons: Ils se doivent d'être irréprochables et de ce fait ne devraient pas avoir honte de ce qu'ils font sur la voie publique.

En pratique, les policiers _détestent_ être filmés, et des gens ont terminé au poste pour l'avoir fait.

Mon expérience a montré que simplement avoir l'outrecuidance de demander son n° de série à un policier qui sentait le vin à 9h du matin dans une gare parisienne peux vous faire rater votre train. Preuve que le gars se sentait pas tranquille.... Et même si c'est 0.1% des agents qui ont un comportement incompatible avec la fonction publique, ce taux suffit à jeter le discrédit et la méfiance sur toute la profession, et prêter le flanc à un comportement de défiance des citoyens (c'est mon cas).
Ce n'est pas impossible, d'autres pays ont ce genre de déontologie.

Le problème, en France, c'est que la police (et dans une moindre mesure les autres corps de métier) ont un sentiment de caste très fort, et tout contrôle est vu comme une ingérence dans leur pré carré, alors qu'en retour , placer des citoyens en garde à vue juste en tant que mesure de rétorsion en violation des lois EU ne les gênent absolument pas, ils ne voient même pas le problème..... C'est une sacré dérive vers un état policier.

PS: J'oubliais. En échange de mesures de surveillance envers la police, je serais favorable au durcissement des peines contre ceux qui s'en prennent à eux. Si les flics agissent avec respect et mesure, alors en échange , nous citoyens, ont leur doit le même respect.
C'est différent de ce que veulent les syndicat de police, qui veulent l'impunité pour leurs agents mais le durcissement des peines contre ceux qui s'en prennent à eux. La police ne doit pas devenir une milice, et malheureusement aujourd'hui elle en prends le chemin.
[message édité par obcd le 04/09/2013 à 09:25 ]
Inscrit le 10/04/2009
36 messages publiés
Bonjour, Je propose de démanteler la Police et la Gendarmerie pour faciliter la vie des délinquant et ravir ces mange merde de Copwatch qui feraient mieux de filmer les pourris des quartiers huppées et autres banlieues de France ............
Inscrit le 13/08/2010
7071 messages publiés
Bien, bien... tu en as encore en réserve, ou tu es à fond, là ?
Inscrit le 29/07/2010
1024 messages publiés
En fait il rêve juste d'être épinglé sur le mur de trolls et de connaître la gloire.
[message édité par june le 03/09/2013 à 19:27 ]
Inscrit le 21/04/2009
908 messages publiés
Excellente idée les FORCES DU DÉSORDRE !!
Inscrit le 03/10/2011
5863 messages publiés
Et pour les gendarmes, il y a la même chose ?
Parce que question police, c'est plutôt sec par chez moi. Remarquez pour les gendarmes aussi, de temps en temps on en voit un bouger, mais c'est assez furtif.
Inscrit le 19/10/2009
6427 messages publiés
" Pour dénoncer une bavure, entrez votre numéro de carte bancaire ainsi que votre numéro de téléphone, vous allez recevoir un code à saisir dans cette page pour certifier votre identité, avant de procéder à une tentative de délation d'un collègue."

Copwatch a encore de l'avenir, mais ça va permettre au sinistère de l'intérieur de dégoiser sur Copwatch, alors que ' la police des polices ' devrait au moins être indépendante et ne pas être constituée de policiers.

Un peu comme si une commission de déontologie politique était constituée de politiciens...
Ah merde, mais c'est que c'est la même en couleur...
Inscrit le 09/07/2008
1013 messages publiés
Faudrait qu'elle soit constituée de quoi la police des polices ? Des médecins ? Des boulangers ?
Si c'est pas des policiers qui s'y colle ? La gendarmerie ? Ce sont des militaires. Des enquêteurs privées ? Encore une fois niveau indépendance on fait difficilement pire. Des juges ? Y'en a pas assez.
[message édité par Elric le 04/09/2013 à 04:47 ]
Inscrit le 17/03/2008
2596 messages publiés
Déjà, simplement transférer le personnel de l'IGPN sous la juridiction du ministère de la justice, toutes choses égales par ailleurs.

Le but c'est de garder un minimum de *séparation des pouvoirs*, notion qui semble galvaudé aujourd'hui.

(On a même des "Officiers de Police Judiciaire" dans les commissariats.... C'est complètement dingue, c'est une collusion incroyable de deux administration qui devraient garder chacune une très forte indépendance)

Ca veux pas dire que si des policiers sont mis en causes ils n'ont pas le droit de se faire assister de collègues au cours de la procédure: Toute personne a le droit à une défense, et à un jugement impartial.
[message édité par obcd le 04/09/2013 à 08:15 ]
Inscrit le 05/01/2013
8 messages publiés
dans le genre "j'y connais rien" mais je veux faire mon intéressant tu es plutot pas mal.
Va donc te renseigner sur la définition d'officier de police judiciaire. Et grande révélation, il y a aussi des agents de police judiciaire.

Faut vraiment avoir un problème pour critiquer un domaine dont on ne connait rien.
Inscrit le 17/03/2008
2596 messages publiés
Désolé d'avoir eu l'outrecuidance de donner mon avis même sans rien y "connaître".

J'en connais au moins ça : https://fr.wikipedia...lice_judiciaire , et

"habilitation personnelle du procureur général près la Cour d'appel ."
"ils sont sous la direction du procureur de la République , sous la surveillance du procureur général et de la chambre de l'instruction ."

Donc je maintiens ce que je disais au-dessus concernant la séparation des pouvoirs, quelque soit ton avis. Désolé.
Inscrit le 05/01/2013
8 messages publiés
dans ce cas utilises ton cerveau, car tu as beau lire tu ne comprends rien.

tu veux qu'un policier soit AFP ? tu as la police municipale.

qu'il fasse des enquêtes ? il doit donc a avoir des qualité judiciaire OPJ et APJ

tu veux une séparation des pouvoirs, l'OPJ n'est pas tout puissant car il est sous le contrôle du procureur de la république, la direction de la chambre d'instruction, la surveillance du procureur de générale.

il te faut quoi de plus ?

c'est pas compliqué de ne pas tout confondre.
Inscrit le 17/03/2008
2596 messages publiés
Rien à dire de plus. On a chacun notre opinion sur le sujet, tu me fera pas changer d'avis.
Inscrit le 01/09/2009
205 messages publiés
Enfin bon, d'ailleurs il est prévu dans la loi de changer le igpn. Du moins sa composition. Il est, je trouve, normal qu'il est au moins un ou deux policiers, au moins pour avoir une vue de l'ensemble des problématiques de l’enquête en cours.
Inscrit le 05/01/2013
8 messages publiés
je trouverai un certain intérêt à ce site de cassos qu'est copwatch le jour, ou en gros, on mettra également le nom des délinquants, mais absolument tous les délinquants : de cité jusqu'à l'Elysée.

Le jour, ou, l'on mettra également en gros les peines infligées aux délinquants, et par quel juge.

Le public a le droit de savoir, mais le droit de TOUT savoir, pourquoi toujours dénigrer certains et protéger les mêmes.

parce que bon, ca devient usant ces cassos qui se permettent de juger mais qui refusent tout jugement. Qui demandent une justice qu'ils récusent. Qui demandent des droits mais ne respectent pas ceux des autres.

Déjà qu'on va bientot avoir le droit de voir les policiers et gendarmes se trimballer avec un numéro de matricule visible et apparent. Sans vouloir faire mon "point godwin" ca ne me fait penser qu'à une seule chose, la déportation juive.

Enfin, une référence au google glass, oui ça serait un gros plus, mais en prime, toute agression verbale, insulte devrait être fermement réprimé par les tribunaux. Après tout policier / gendarme sont les représentants de l'Etat et les insulter c'est insulter la France et tous les Français.
Car il y a certainement plus de dérives envers les policiers que l'inverse.
[message édité par gamb le 04/09/2013 à 08:57 ]
Inscrit le 22/12/2006
123 messages publiés
Sans vouloir faire un point Godwin, pourtant c'en est un beau.
Le matricule d'un policier existe, alors pourquoi ne pas l'afficher ? C'est au contraire le niveau parfait d'information en cas de soucis. Pas de données réellement personnelles, mais une information qui reste utilisable par les instances concernées.

Pour pouvoir appliquer la loi, il faut déja la respecter. Sinon on perd toute légitimité, et ça devient de l'arbitraire.
Même histoire avec les gens du voyages, que les communes commencent déja à respecter les quotas d'aire de grand stationnement, et là il sera légitimement possible de sévir en cas d'abus.

Ah, et je croise régulièrement policiers et gendarmes. La communication est beaucoup plus facile avec les derniers, et ils sont aussi beaucoup plus respectés. Le fait que les policiers agissent surtout en zone urbaine et sensible joue beaucoup, mais il y a aussi une mentalité différente, et c'est dommage.
Inscrit le 17/03/2008
2596 messages publiés
Enfin, une référence au google glass, oui ça serait un gros plus, mais en prime, toute agression verbale, insulte devrait être fermement réprimé par les tribunaux. Après tout policier / gendarme sont les représentants de l'Etat et les insulter c'est insulter la France et tous les Français.
Car il y a certainement plus de dérives envers les policiers que l'inverse.


Pourquoi pas, mais alors c'est donnant-donnant : Les policiers/gendarmes ont un "pouvoir de nuisance" très important envers les simples citoyens, donc toute dérive de leur part DOIS être très sévèrement sanctionné. Bah oui, de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités.... Et si insulter un flic c'est insulter tous les français, que penser quand un flic te pousse sans ménagement en te disant "barre-toi connard tu me gênes" ? C'est tous les français qui m'insultent ? Contrairement à ce que tu sembles penser, les incivilités de la part de la police sont extrêmement fréquentes et jamais punies, même si le préjudice est faible (*). Ce qui m'ennuie c'est que la même phrase dite à un policier te vaut un outrage (à juste titre). Pourquoi ne créé-t-on pas alors un délit "d'outrage à citoyen par une personne dépositaire de l'autorité publique ?



(*) Le problème étant que vu que les incivilités mineures ne sont pas punies, le sentiment d'impunité augmente, ouvrant la voie à des actes plus graves. Ce qui est valable envers les délinquants l'est tout autant pour la maréchaussée.


Pour le reste, je suis assez d'accord concernant la transparence. A ceci près que les délinquants ne touchent pas de salaires, et n'agissent pas pour le compte de l'autorité publique (donc, n'agissent pas en ton nom).
C'est à ce titre (et uniquement à ce titre) qu'il me parait normal qu'un agent public puisse à tout instant justifier de son identité (n° de matricule, pas son identité personnelle) , sa mission, et les raisons de son action à tout contribuable qui en fait la demande.
Quand je suis au boulot, mon patron m'en demande pas moins. C'est pas un blanc-seeing, qu'on donne aux agent, c'est une mission de service public en notre nom.
[message édité par obcd le 04/09/2013 à 12:15 ]
Inscrit le 05/01/2013
8 messages publiés
Pour le reste, je suis assez d'accord concernant la transparence. A ceci près que les délinquants ne touchent pas de salaires, et n'agissent pas pour le compte de l'autorité publique (donc, n'agissent pas en ton nom).
C'est à ce titre (et uniquement à ce titre) qu'il me parait normal qu'un agent public puisse à tout instant justifier de son identité (n° de matricule, pas son identité personnelle) , sa mission, et les raisons de son action à tout contribuable qui en fait la demande.
Quand je suis au boulot, mon patron m'en demande pas moins. C'est pas un blanc-seeing, qu'on donne aux agent, c'est une mission de service public en notre nom.

mais a quoi sert donc le port d'un uniforme ? si tu penses qu'il est faut, pourquoi ne pas avoir un faux matricule, une fausse plaque ...

pourquoi le délinquant a le droit à l'anonymat et pas le policier ?
combien de flic à marseilles et grenoble se retrouvent avec nom, adresse taggé sur les murs des cités, tu fais quoi des familles ?

cherche pas la transparence et l'égalité c'est tout le monde pareil, sinon ca sert a rien.
Inscrit le 17/03/2008
2596 messages publiés
J'ai bien précisé que *dans le cadre de ses fonctions* seul le matricule doit être public (et mis à la disposition du public , y compris taggé sur un mur si tu veux). En gros de quoi identifier *par la justice* le mec derrière l'uniforme.

Bien évidamment, je ne parlais pas du nom/adresse de la personne, non seulement pour la famille mais aussi pour la vie privée de l'agent en-dehors de son service (qui redevient un contribuable dès lors).
Inscrit le 12/10/2009
94 messages publiés
C'est bien le problème. le français, la plupart du temps, connait ses droits mais pas ses devoirs !!
ps : je dirai aussi que certains policiers oublient rapidement que c'est MON argent qui les paye et que donc, indirectement, ils bossent pour ma sécurité. Donc quand j'en voit qui mettent la sirène pour déposer deux nanas au carrefour, grille les feux quand y'a pas urgence et font les zorros (c'est surtout la nuit), c'est comme si ils se foutaient de notre gueule. heureusement, ils ne sont pas tous comme ça.
Inscrit le 17/03/2008
2596 messages publiés
J'ajouterais que seuls une très très petite minorité se comporte comme ça. C'est malheureusement ceux qu'on voit le plus, et qui jettent le discrédit sur la profession.

C'est pareil dans toute les professions d'ailleurs (la grande majorité des banquiers font bien leur boulot. C'est ceux qui le font mal qui nuisent à toute la société
Inscrit le 22/12/2006
123 messages publiés
Pour bosser un peu dans le milieu, je pense en effet que filmer les interventions en permanence serait un bon moyen à la fois de démonter certaines accusations de bavure, mais aussi de calmer les ardeurs.

Mais quand je lis que, dans l'intervention filmée par un riverain dont on a beaucoup entendu parler, la radio de la voiture d'intervention était cassée, j'ai du mal à imaginer qu'on arriverait à maintenir ce matériel... Faudrait vraiment penser à équiper correctement nos forces d'intervention, ça limiterait leur stress, aussi !
Inscrit le 17/03/2008
2596 messages publiés
Pour bosser un peu dans le milieu, je pense en effet que filmer les interventions en permanence serait un bon moyen à la fois de démonter certaines accusations de bavure, mais aussi de calmer les ardeurs.

+1 . La vidéo dans ce cas précis sert aux 2 parties.

Mais quand je lis que, dans l'intervention filmée par un riverain dont on a beaucoup entendu parler, la radio de la voiture d'intervention était cassée, j'ai du mal à imaginer qu'on arriverait à maintenir ce matériel... Faudrait vraiment penser à équiper correctement nos forces d'intervention, ça limiterait leur stress, aussi !

Oui, alors ça c'est un excellent point. c'est le noeuds du problème d'ailleurs. Si tout le fric largué dans les bandits manchots avaient été jeté la-dedans.... :-(
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Septembre 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6