Ce n'est pas parce qu'une campagne de financement fait appel à la générosité des internautes qu'elle marche forcément. De nombreux projets ne voient pas le jour, faute de dons. Parfois la barre est placée trop haut, parfois l'offre n'est pas intéressante. Mais les campagnes médiatiques peuvent se retrouver en difficulté. C'est le cas du smartphone Ubuntu Edge, qui pourrait ne jamais voir le jour.

La barre a-t-elle été placée trop haut ? À douze jours de l'échéance, la question peut légitimement se poser. L'appel aux dons de Canonical pour financer le smartphone Ubuntu Edge a beau avoir permis de récolter un peu plus de 9,3 millions de dollars, ce montant ne représente même pas un tiers de la somme totale demandée, à savoir 32 millions de dollars.

Certes, le compteur évoluera à la hausse dans les prochains jours mais le seul financement des particuliers ne suffira pas. Ceux très intéressés par le smartphone ont certainement déjà donné. Ne reste alors que les indécis. Mais rien n'indique que ces derniers soient assez nombreux pour compléter la différence, à supposer qu'un élan naisse pour compléter la différence.

Dès lors, la viabilité du projet est désormais questionnée alors que le départ avait été fulgurant. Le salut du projet dépendra-t-il du soutien des entreprises ? L'agence de presse Bloomberg s'est illustrée en versant 80 000 dollars au projet, lui donnant droit à 115 mobiles. C'est toutefois la seule société à l'avoir fait. Aucun autre don de cette importance n'a été effectué.

Depuis, Canonical essaie de corriger le tir. Le coût du téléphone a été ramené à 695 dollars, grâce à des négociations conduites par l'entreprise avec les industriels (partenariats, usines d'assemblage, fournisseurs de composants), en mettant en avant le fait qu'il y a quand même un engouement pour Ubuntu Edge malgré la distante restant à parcourir pour lancer la production.

Même en tablant sur un sursaut des particuliers et la participation soudaine de plusieurs entreprises désireuses d'acquérir des smartphones Ubuntu, les chances de réunir  les 22,7 millions de dollars en douze jours sont très minces. Sauf si, d'une façon ou d'une autre, le milliardaire Mark Shuttleworth, fondateur de Canonical, décide d'intervenir…

Who's who

Canonical

L'entreprise derrière Ubuntu

Canonical est l'entreprise fondée par Mark Shuttleworth pour assurer le soutien et le suivi de la distribution GNU/Linux la plus utilisée au monde, Ubuntu...

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés