Après les joueurs, Microsoft se tourne vers les développeurs indépendants. L'entreprise américaine s'est finalement laissée convaincre qu'une politique plus souple envers les éditeurs de moindre envergure était une approche à suivre. Microsoft va ainsi faciliter l'auto-édition. Les indépendants sont satisfaits, mais attendent de voir en détail ce que cela va donner.

Le mois dernier, Microsoft a fait sensation en annulant les dispositions les plus controversées de la Xbox One, à la plus grande satisfaction des joueurs. Ces derniers avaient en effet très mal accueilli certaines orientations de la firme de Redmond, à commencer par la connexion quotidienne obligatoire et les limites au niveau du marché de l'occasion (vente, location…).

Quelques semaines plus tard, Microsoft continue de caresser sa communauté dans le sens du poil. Après avoir satisfait les demandes des joueurs en retirant les restrictions d'usage de la Xbox One, le groupe américain s'est tourné du côté des développeurs indépendants. Et les nouvelles sont plutôt encourageantes, puisque Microsoft a acté le principe d'un assouplissement des règles de publication sur la console.

"Notre vision est que chacun peut être un créateur. Que chaque Xbox One peut être utilisée pour du développement vidéoludique. Que chaque jeu et expérience peuvent  profiter de toutes les fonctionnalités de la Xbox One et du Xbox Live. Cela veut dire l'auto-publication. Cela veut dire Kinect, cloud computing, les succès. Cela signifie une grande visibilité sur le Xbox Live", s'enthousiasme l'un des cadres de Microsoft.

Interrogés par Engadget et Edge Online, plusieurs studios indépendants n'ont pas caché leur satisfaction de voir Microsoft adopter une politique moins restrictive à l'égard des éditeurs de plus petite envergure. Cependant, la majorité attend de voir précisément comment l'auto-édition va se mettre en place. Dit autrement, si tous sont ravis de l'annonce de Microsoft, il faudra vérifier si le diable ne s'est pas niché dans les détails.

Parmi eux, signalons l'avis de Markus Persson ("Notch", connu pour avoir conçu Minecraft), l'une des figures du milieu indépendant et dont les critiques à l'égard de Microsoft sont parfois cinglantes. "Je pense que c'est une merveilleuse idée de faire de l'actuelle Xbox le kit de développement. Cela rend le travail plus facile pour le développeur et pour Microsoft", a-t-il ainsi déclaré.

Notch s'est toutefois interrogé sur la mise en place d'un éventuel "péage" pour filtrer les développeurs, afin que seuls ceux qui paient soient autorisés à bénéficier de l'environnement de développement de la Xbox One. Sur ce point, Microsoft devra préciser si une barrière sera mise en place.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés