Vendu 69 dollars et prévu pour la fin de l'année, le boîtier Plug permet de bénéficier d'un espace de stockage virtuel aussi souple qu'avec Dropbox ou Google Drive, mais en exploitant exclusivement les disques durs et clés USB branchées sur le boîtier, chez soi ou chez un ami.

Le timing est le meilleur possible pour la start-up franco-américaine. Au moment où le scandale des écoutes de la NSA et de son programme PRISM fait prendre conscience des risques d'intrusion dans la vie privée causés par les services en ligne, Cloud Guyes Copr (CGC) vient de donner le coup d'envoi de son boîtier d'auto-hébergement baptisé "Plug", vendu 69 dollars. Présenté mercredi sur Kickstarter, le projet a déjà dépassé la barre symbolique des 100 000 dollars de soutiens et dispose encore de 59 jours pour lever bien davantage, alors qu'il ne cherchait au départ qu'à lever 69 000 dollars.

Le concept de Plug est très simple, et n'est pas sans rappeler la FreedomBox qui avait elle aussi connu un grand succès lors de son lancement sur Kickstarter. Plutôt que de faire confiance à des prestataires externes pour l'hébergement de données personnelles, l'idée est de les stocker chez soi, sur ses propres espaces de stockage, et d'accéder à distance à cet "auto-hébergement".

Mais là où la FreedomBox — qui a l'avantage d'être totalement open-source — se basait exclusivement sur l'espace de stockage interne au boîtier, Plug se présente comme une simple interface matérielle et logicielle entre l'utilisateur et les disques durs ou autres clés USB qu'il décide de brancher sur le boîtier. Il faut connecter l'appareil en Ethernet sur le routeur de la maison (Livebox, Freebox,…), connecter un ou plusieurs disques de stockage sur la prise USB, et Plug donne alors immédiatement accès aux fichiers par Internet, en créant un espace de stockage virtuel basé exclusivement sur les disques dur branchés chez l'utilisateur lui-même. S'il manque de l'espace, il suffit d'ajouter un disque dur plus gros, ou de le remplacer.

Tous les échanges sont chiffrés avec un algorithme asymétrique RSA-2048/SHA-1, et le système fonctionne en plug & play, sans configuration particulière.

Il faut ensuite utiliser les applications de Plug pour accéder à cet espace de stockage, sous Windows, Mac, Linux, Android ou iOS (une version Windows Phone est aussi prévue à l'avenir).  Les logiciels se présentent sensiblement comme Dropbox ou Google Drive, mais aucune donnée n'est hébergée sur des serveurs externes. Il reste toutefois possible — et même souhaitable — de synchroniser plusieurs boîtiers Plug, par exemple avec celui d'un ami, pour faire office de copie de sauvegarde chiffrée.

Plug doit sortir en décembre 2013, avec un objectif de production de 20 000 exemplaires par mois au maximum.

Who's who

Dropbox

Dossier à distance

Dropbox est une plateforme d'hébergement de fichiers dans le cloud. À ce jour, elle revendique 400 millions d'utilisateurs dans le monde ainsi que plus...

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés