Un jeune sur dix estime que les réseaux sociaux ont un impact négatif sur leur carrière, selon une enquête menée dans six pays. D'après ces sondés, les commentaires et les photos visibles sur les sites communautaires ont déjà incité les recruteurs à les éconduire.

Les réseaux sociaux peuvent-ils vous faire manquer une opportunité professionnelle ? Oui, à en croire une enquête effectuée par l'agence on Device Research. D'après ses conclusions, certains recruteurs ont déjà éconduit des candidatures après avoir observé le comportement des postulants sur Internet. Aux États-Unis et au Royaume-Uni, cela concernerait au moins un jeune sur dix.

Le sondage, réalisé auprès de 20 225 personnes âgées de 16 à 34 ans et provenant de six pays différents (USA, Grande-Bretagne, Nigeria, Inde, Brésil, Chine), révèle que 9 % des Anglais et 8 % des Américains entre 16 et 24 ans pensent avoir été écartés d'un poste à cause de commentaires ou de photos les concernant. Entre 25 et 34 ans, ces pourcentages descendent respectivement à 6 et 7 %.

Faut-il comprendre que les sondés plus âgés sont plus au fait des problématiques liées à la vie privée et à la gestion de l'e-réputation ? À moins que les plus jeunes se montrent plus conscients que leurs aînés des risques que peuvent faire peser les sites communautaires sur leur carrière ?

Toujours est-il que les employeurs utilisent de plus en plus Internet pour connaître précisément le profil d'un candidat, dans la mesure où le CV, la lettre de motivation et l'entretien se limitent au parcours et aux compétences. Or avec Internet, les recruteurs veulent aussi savoir si l'attitude qu'ont les postulants dans la vie courante correspond à la réputation de l'entreprise et à l'image qu'elle veut projeter.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés