Le logo de LucasArts ne s'affichera plus sur nos écrans. Après le rachat de Lucasfilm, Disney a décidé de fermer les portes de l'un des studios qui a le plus marqué l'histoire du jeu vidéo. Les titres Star Wars continueront d'être développés par des équipes externes.

   Voir aussi : notre rétrospective sur 30 ans de jeux vidéo par LucasArts.

Triste jour pour les moins jeunes d'entre nous. Tout un chapitre de l'histoire du jeu vidéo se referme ce jeudi après la décision des studios Disney de procéder à la fermeture de LucasArts. Après son rachat de Lucasfilm, qui a permis au créateur de Mickey de mettre la main sur la franchise Star Wars, Disney a annoncé il y a quelques heures aux quelques 150 employés de LucasArts qu'ils étaient licenciés, et que les jeux en cours de développement comme le très prometteur Star Wars 1313 et Star Wars : First Assault étaient annulés. Selon Kotaku, qui cite des sources proches du dossier, il est très peu probable que leur développement soit repris par un autre studio.

Disney a expliqué sa décision par le choix stratégique de ne plus développer les jeux vidéo en interne, mais simplement de vendre les licences des franchises à des studios externes. Les jeux Star Wars ne s'arrêteront pas, mais seront donc développés par d'autres studios, à l'instar du jeu de rôle multijoueurs The Old Republic, qui a été conçu par BioWare.

Pour Disney, qui avait investi 4 milliards de dollars pour acheter Lucasfilm et ses filiales, le fait de ne plus développer de jeux vidéo en interne lui permet de "minimiser les risques de la société tout en réalisant un portefeuille plus large de jeux vidéo Star Wars de qualité". Même s'il a viré tout le monde, LucasFilm se dit "incroyablement reconnaissant et fier des équipes talentueuses qui ont développé nos nouveaux titres".

Mais s'il parle exclusivement des jeux Star Wars, Disney oublie que LucasArts est pour beaucoup de joueurs le créateur de certains des jeux d'aventure qui ont le plus marqué leur enfance, comme la série des Monkey Island, des Indiana Jones, Sam & Max,  Day Of The Tentacle (qui était la suite du non moins mémorable Maniac Mansion), … autant de jeux passés de mode, qui reviennent sur le devant de la scène avec l'avènement des tablettes et des smartphones très adaptés aux jeux d'aventure.

Dans les années 1990, LucasArts s'était aussi distingué par des jeux Star Wars qui n'étaient pas encore à l'époque pollués par l'excès de sabre lasers et de Jedi surpeuplés, tels que l'excellent simulateur X-Wing vs Tie Fighter, ou les FPS Jedi Knight.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés