LucasArts n'est plus. Disney a décidé de sacrifier le studio de jeux vidéo créé en 1982 par George Lucas. Numerama revient dans une rétrospective illustrée sur 30 ans de contributions essentielles à l'histoire du jeu vidéo.

Ainsi donc, après son rachat de Lucasfilm et de la franchise Star Wars, Disney a décidé de fermer LucasArts, et de clore avec lui un chapitre émouvant de l'histoire du jeu vidéo. Une histoire qui a commencé en mai 1982, entre L'Empire Contre Attaque et le Retour du Jedi, un an après la sortie du premier Indiana Jones. A l'époque, flairant qu'Hollywood allait devoir étendre ses activités vers de nouveaux types de divertissement, George Lucas décide de se rapprocher d'Atari pour développer des jeux vidéo, et lance Lucasfilm Games.

Comme pour Star Wars, qui a toujours permis à Lucas de défricher les nouvelles technologies d'effets spéciaux, les jeux vidéo produits par LucasArts auront souvent marqué par leurs innovations technologiques. Au moins jusqu'à la fin des années 1990, qui marque un tournant dû à la sortie des nouveaux Star Wars.

Les deux premiers jeux du studio paraissent en 1984. Il s'agit de Ballblazer, un jeu de sport en un-contre-un (et déjà en pseudo 3D !), et de Rescue on Fractalus, un jeu en fractales qui demandait au joueur de piloter un vaisseau pour venir au secours de pilotes échoués.

Mais c'est en 1987 que Lucasfilm Games crée la première révolution ludique, qui laisse encore un souvenir ému à de nombreux joueurs. Ron Gilbert met au point le moteur SCUMM, encore utilisé aujourd'hui, pour développer des jeux d'aventure en "point-and-click". Alors qu'à l'époque les jeux d'aventure se jouaient en saisissant du texte au clavier (du type "ouvrir porte" pour ouvrir une porte), SCUMM et d'autres technologies développées à la même époque permettent d'immerger le joueur dans une interface entièrement graphique et sonore, où il suffit de cliquer sur les objets pour interagir. Le tout soutenu par des scénarios d'une excellente qualité. C'est aussi la première fois que l'humour entre pleinement dans la réalisation des jeux vidéo.

SCUMM, comme son nom l'indique (Script Creation Utility for Maniac Mansion), avait été conçu par Ron Gilbert pour créer Maniac Mansion, le premier jeu d'aventure en point-and-click :

En 1988, LucasGames sort le premier simulateur de combat, Battlehawks 1942. Au bord d'un avion de guerre, les joueurs doivent abattre des navires. Techniquement, c'est une révolution qui prépare les futurs simulateurs de vaisseaux spatiaux des jeux Star Wars :

Curieusement, ça n'est pas Star Wars qui fait l'objet d'un premier jeu vidéo adapté d'un film produit par George Lucas, mais Indiana Jones, en 1989. Indiana Jones and the Last Crusade est lui aussi un jeu d'aventure basé sur le moteur SCUMM, et propose aux joueurs d'incarner le chercheur de trésors :

En 1990, c'est l'incontournable Secret Of Monkey Island qui sort. Là encore il s'agit d'un jeu d'aventures, mais qui marque par son scénario génial et son humour décapant, avec des dialogues qui marquent à jamais la patte Ron Gilbert. Le jeu connaîtra plusieurs suites, toutes très réussies, et des rééditions modernisées :

Le premier jeu Star Wars paraît en 1991. Il s'appelle tout simplement "Star Wars", et sort sur la console NES de Nintendo. Il ne s'agit ni d'un jeu d'aventure, ni d'un FPS, ni d'un simulateur de combat… mais d'un jeu de plateformes ! C'est toutefois le début d'une très longue série qui ne s'est jamais interrompue.

L'année 1993, qui succède à une année marquée surtout par un nouveau volet d'Indiana Jones, est particulièrement chargée en jeux marquants. Tout d'abord Day Of The Tentacle, la suite de Maniac Mansion, qui a marqué les joueurs de l'époque par son scénario loufoque et son graphisme révolutionnaire (mine de rien, c'est la première fois que l'on voit des ombres projetées sur les personnages). Mais aussi Sam & Max, encore une fois un jeu d'aventures, et X-Wing, le premier simulateur de vaisseaux de combats issus de l'univers de Star Wars. Un jeu tout simplement génial dont la vidéo fera vibrer d'émotion ceux qui ont eu la chance de le connaître en son temps :

En 1995, c'est le premier FPS tiré de l'univers de Star Wars qui sort. Il s'agit de Star Wars : Dark Forces, qui donnera lieu à de nombreuses suites sous le nom de "Jedi Knight" :

En 1998, après deux années pendant lesquelles LucasArts développe essentiellement des suites (Jedi Knight, X-Wing vs Tie Fighter, Monkey Island 2…), le studio sort un nouveau jeu d'aventures qui aura frappé par son univers totalement décalé, et osé. Méconnu mais considéré pourtant comme un chef d'oeuvres par les amateurs du genre, Grim Fandango propose aux joueurs d'incarner un mort au pays des morts. Il est le premier jeu d'aventure à utiliser un moteur 3D, GrimE :

Amorçant ensuite la tendance qui a frappé les années 2000, la fin des années 1990 est presque exclusivement consacrée à la réalisation de jeux dédiés à la licence Star Wars, renouvelée par la sortie de la nouvelle trilogie. En 1999 et 2000 sortent ainsi des suites 3D d'Indiana Jones et Monkey Island (déjà le quatrième volet), qui n'auront pas connu autant de succès que leurs aînés. 

Les premiers jeux tirés de l'univers de la prélogie Star Wars sortent, avec Racer en 1999, et Battle For Naboo en 2000 :

En 2001 sort sort Star Wars : Rogue Squadron 2, qui permet au joueur de contrôler les principaux vaisseaux de combat de l'Alliance, de l'Empire Galactique ou d'autres organisations, comme le X-Wing, le snowspeeder ou encore le chasseur Naboo. Un jeu qui connaît un vif succès :

En 2003, c'est l'excellent jeu de rôle Star Wars : Knights of the Old Republic (KOTOR) qui sort et plonge le joueur quatre mille ans avant les évènements décrits dans les films de George Lucas. Les combats se font au tour par tour, permettant au joueur de passer en revue ses options sans précipitation. L'un des grands best-sellers de LucasArts.

La même année (2003) est marquée par Star Wars Galaxies, le premier jeu massivement multijoueurs tiré de l'univers de Star Wars. Développé par Sony, le jeu qui a fait fantasmer de nombreux joueurs rêvant d'incarner un chasseur de primes a bénéficié d'un support jusqu'en 2011.

Toujours autant marqué par la licence phare de Lucasfilm, LucasArts sort Star Wars : Empire at War en 2006. Premier grand jeu de stratégie développé par le studio, le titre reprend les évènements de la trilogie originale et les poursuit avec l'univers étendu. Il n'aura cependant marqué les amateurs du genre.

En 2011 paraît enfin Star Wars : The Old Republic (SWTOR) un nouveau jeu de rôle massivement multijoueurs, développé cette fois par BioWare. Le jeu propose deux grandes factions (République ou Empire Sith) et quatre classes de base. Chacune peut ensuite être spécialisée entre deux classes. D'abord disponible via un abonnement mensuel, le jeu a mis en place un accès Free to play.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos