Après un accident qui a fait près d'une trentaine de blessés dans les gradins, la Nascar a demandé à YouTube de supprimer la vidéo prise par un spectateur d'une course automobile. L'organisateur reconnaît qu'il a utilisé sciemment une procédure dédiée aux violations de droits d'auteur, alors qu'il savait qu'il ne possédait aucun droit sur la vidéo en question.

Samedi dernier avait lieu aux Etats-Unis à Daytona une course des Nationwide Series, organisée par la Nascar.  S'est alors produit un accident spectaculaire dont les conséquences auraient pu être dramatiques, puisque 28 spectateurs ont été atteints par les débris des voitures accidentées. Par chance, ils n'ont finalement été "que" blessés, et aucun n'est dans un état critique.

L'accident a bien sûr été filmé par les caméras de télévision officielles :

Mais il a aussi été filmé par les spectateurs eux-mêmes, qui se trouvaient dans les tribunes au moment de l'accident. Et bien sûr, certains ont publié leur vidéo sur YouTube ; à la fois pour témoigner de la gravité de ce qu'ils ont vu et montrer aux internautes le ressenti des spectateurs au moment où les débris sont passés à travers le grillage, et pour apporter la preuve qu'ils "y étaient".

Mais comme le raconte Techdirt, la principale vidéo amateur de l'incident (ci-dessous), qui montrait une roue fumante sur le siège d'un spectateur que l'on ne sait alors ni mort ni vivant, a été rapidement supprimée de YouTube, pour des motifs de violation de droits d'auteur. NASCAR, qui organise la course et détient les droits sur les images officielles, a demandé la suppression de la vidéo en se basant sur le DMCA, qui oblige les hébergeurs à supprimer les contenus piratés qui leur sont signalés par les ayants droit. Sauf que NASCAR ne dispose absolument pas des droits sur les vidéos filmées par les spectateurs depuis les tribunes.

Or l'organisateur assume parfaitement son geste. Il en effet reconnu avoir abusé de droits d'auteur qu'il n'avait pas, pour obtenir la suppression de la vidéo, pour la bonne cause. NASCAR a expliqué dès samedi que la vidéo avait été supprimée "par respect pour ceux blessés lors de l'accident d'aujourd'hui", puisque "les informations sur l'état de ces fans n'étaient pas claires et la décision a été prise d'appliquer un principe de précaution suite à cet incident très grave".

Quel que soit le bien-fondé de ses motivations, Nascar a donc utilisé une procédure basée sur la contrefaçon de droits d'auteur, pour obtenir la suppression de la vidéo d'un tiers pour des motifs tout autres. , Un comportement qui mérite un prix Abuzip, que nous avions créé pour "récompenser" ceux qui abusent des droits d'auteur pour brider la liberté d'expression.

En réaction, YouTube a rapidement remis en ligne la vidéo, et expliqué que "nos partenaires et les utilisateurs n'ont pas le droit de faire supprimer des vidéos de YouTube sauf s'ils contiennent un contenu dont les droits d'auteur sont violés", ce qui n'était pas le cas.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos