La bourde a été évitée de peu. Interrogé sur l'incompatibilité entre l'iPhone 5 et les réseaux 4G français, le PDG de SFR a failli trop en dire sur le prochain smartphone d'Apple. Se reprenant, il a néanmoins assuré que l'entreprise américaine allait sortir d'ici la fin de l'année un nouveau produit qui sera compatible avec les bandes de fréquences utilisées en France pour le très haut débit mobile.

Il n'existe pas encore officiellement, mais il hante déjà les fantasmes des clients de la société Apple. Dans quelques mois, l'entreprise américaine devrait présenter un nouveau smartphone. Celui-ci prendra alors la relève de l'iPhone 5, pourtant sorti tout récemment. Mais déjà, une question se pose : le prochain terminal de la firme sera-t-il compatible avec les bandes de fréquences utilisées en France pour la 4G ?

Aujourd'hui, aucun terminal conçu par Apple n'est compatible avec les réseaux mobiles ne très haut débit gérés par les opérateurs français. L'autorité de régulation des télécoms a en effet attribué des blocs de fréquences dans les bandes 2,6 GHz et 800 MHz mais qui ne sont pas prises en charge par l'iPhone 5, l'iPad Mini ou encore les derniers iPad.

Mais la prochaine génération de produits du groupe devrait corriger cette absence de compatibilité. Interrogé mardi par La Chaîne Techno, le PDG de SFR Stéphane Roussel, qui inaugurait alors l'arrivée du réseau 4G dans le quartier de La Défense et dans l'ouest parisien, s'est laissé à une confidence quelque peu involontaire… qui a failli virer en bévue.

À la question de savoir si l'impossibilité de profiter de la 4G dans les premières grandes agglomérations couvertes par SFR avec un iPhone 5 n'était pas un problème, Stéphane Roussel a reconnu que oui. Mais "[les dirigeants d'Apple] vont le rectifier, puisque… alors je ne veux pas parler à leur place, mais là aussi, avant la fin de l'année, ils vont sortir quelque chose qui sera compatible avec le 800, bien sûr".

Le commentaire du patron de SFR rappelle évidemment les confidences maladroites de Stéphane Richard, actuel PDG d'Orange, qui avait confirmé au micro d'Europe 1 l'existence d'une tablette multimédia conçue par Apple. Alors secrète, l'information avait fourni quelques détails sur les caractéristiques de l'appareil, comme la présence d'une webcam et une compatibilité 3G.

Bien que les opérateurs de télécommunications communiquent beaucoup autour de la 4G, rivalisant en effets d'annonce pour attirer l'attention du public et leur faire miroiter des promesses de très haut débit mobile, la réalité de la 4G est encore anecdotique. Il faudra attendre encore quelques années pour que la couverture de la population soit véritablement significative.

Autrement dit, la capacité du prochain iPhone à se connecter aux réseaux 4G des opérateurs téléphoniques ne devrait pas encore constituer un critère de décision déterminant tant que les infrastructures n'offrent pas une couverture suffisante. Une remarque qui vaut pour les autres terminaux du marché, d'ailleurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés