La justice néerlandaise a réfréné les velléités d'Apple, en considérant qu'une forme de tablette rectangulaire avec des coins arrondis n'était pas exclusive à l'entreprise américaine. En l'espèce, le tribunal estime que les tablettes Galaxy Tab ne violent pas la propriété industrielle d'Apple sur ce terrain.

Dans l'interminable conflit opposant Apple et Samsung, les deux rivaux font feu de tout bois pour emporter la victoire. Quitte à s'en prendre à des détails insignifiants ou à des particularités inattendues. Dans ce domaine, la firme de Cupertino s'est particulièrement distinguée ces derniers mois en tentant de garder l'exclusivité des tablettes rectangulaires dotées de coins arrondis.

Mais les désirs du géant américain se sont heurtés à la sagesse du tribunal de La Haye. Dans un jugement rendu mercredi, rapporté brièvement par Reuters, la juridiction néerlandaise de premier degré a contrarié les souhaits d'Apple en considérant que la forme générale des tablettes composant la gamme Galaxy Tab ne constitue pas une violation de sa propriété intellectuelle.

Cette décision implique toutes les versions commercialisées par l'entreprise sud-coréenne, de la petite Galaxy Tab 7 pouces aux modèles plus imposants comme la Galaxy Tab 10.1. Dans un communiqué cité par l'agence de presse, Samsung s'est évidemment félicité de cette décision, expliquant "qu'Apple n'était pas le premier à concevoir une tablette avec une forme rectangulaire et coins arrondis".

Le jugement néerlandais fait écho au verdict britannique prononcé en octobre dernier. En appel, la justice a estimé que l'aspect des tablettes Galaxy Tab vendues par Samsung n'est pas trop similaire aux dessins et modèles déposés par Apple pour protéger le look de l'iPad. À l'époque, Apple avait été obligé d'afficher sur son site de publier par voie de presse un communiqué indiquant que Samsung n'est pas un imitateur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés